AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site. D’accord Plus d’information
Cookies. Votre navigateur n’accepte pas des cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site. Plus d’information
  Bienvenue chez AXA
Sign In

Accident de voiture : que faire ?

Accident de voiture : que faire ? 

Bang ! Vous êtes sous le choc. Vous venez de vivre votre premier accident de voiture. Que ce dernier soit mineur ou grave, que vous soyez la seule personne impliquée ou non, nous vous expliquons comment bien réagir.

Pour commencer, nous nous permettons d’insister sur l’importance de remplir de la façon la plus exacte possible votre constat d’accident. En effet, un constat imprécis pourrait vous rendre responsable de l’accident à tort et vous priver de dédommagement ! Alors, comment éviter d’en arriver là ? Suivez ces quelques conseils.

Vous êtes la seule personne impliquée

Même s’il n’y a pas de tiers impliqué, remplissez un constat (voici un exemple du constat amiable européen d’accident). Il n’y aura qu’une seule partie à compléter et cela vous permettra de faire avancer votre dossier plus rapidement.

Un autre véhicule est impliqué

Tout d’abord, essayez de garder votre calme. C’est plus facile à dire qu’à faire, mais cela s’avère indispensable. Quelques points importants :

  • Notez directement le numéro d’immatriculation de l’autre voiture. Il pourrait vous être très utile si son conducteur se montre peu collaboratif ou prend la fuite.
  • Un seul document doit être rempli pour les deux parties. Peu importe qui le complète, mais chacune des copies doit être lisible.
  • Vérifiez les informations remplies par l’autre conducteur en comparant avec sa carte d’identité, son permis de conduire et son certificat d’immatriculation.
  • Ne laissez pas la partie adverse vous convaincre de remplir le constat plus tard. Plus tôt c’est fait, mieux c’est !
  • Ne cochez que la (ou les) case(s) qui décrivent EXACTEMENT ce que vous faisiez au moment de l’accident. Si vous êtes entièrement en droit, vous n'aurez aucune case à cocher. Indiquez alors « 0 » en bas, dans le total des cases cochées, pour éviter que la partie adverse ne falsifie votre déclaration.
  • S’il n’y a pas de témoins, mentionnez-le clairement afin d’éviter toute ambiguïté ou manœuvre malhonnête de l’autre conducteur.
  • Ne signez le constat que si vous êtes d’accord avec tout ce qui y est écrit ! En cas de désaccord, rédigez un maximum de commentaires dans « mes observations » et si nécessaire, faites deux croquis de l’accident. Sachez que vous pouvez toujours appeler la police en cas de désaccord.
  • Vous êtes à l’étranger ? Vous pouvez néanmoins remplir votre constat en français. La partie adverse possède un constat dans une autre langue ? Pas de souci, comme il s’agit d’un modèle européen, les champs à remplir sont exactement les mêmes que ceux qui se trouvent dans votre propre document.
 

Au moins deux autres véhicules sont impliqués

Les conseils énumérés ci-dessus restent valables, mais vous devez remplir un constat avec chacun des automobilistes impliqués.

Il y a des blessés !

C’est la situation cauchemardesque que l’on redoute le plus, mais à nouveau, il faut à tout prix éviter de paniquer. Trois points à retenir :

  • Ne jamais déplacer une personne, sauf si le véhicule est en flammes ou menace d’exploser.
  • Appelez le 101 (ou le 112 partout en Europe) pour recevoir des secours si la gravité des blessures le justifie.
  • Dans tous les cas, mentionnez dans votre constat les noms et numéros de téléphone des personnes blessées.

Quelques mesures pour être prêt

Afin de pouvoir dresser un constat correctement, nous vous conseillons de toujours avoir dans votre voiture :

  • minium deux constats d’accident
  • un bic
  • des feuilles de brouillon  (pour faire un premier essai de votre croquis d’accident, noter des informations complémentaires…)
  • un téléphone (pour prendre des photos de l’accident et appeler la police/les secours si nécessaire)
  • une craie (pour marquer l’emplacement des roues des voitures avant de déplacer les véhicules là où ils ne gêneront pas la circulation)
  • un gilet fluorescent et votre triangle de sécurité.

Vous voilà maintenant bien informé(e). Mais êtes-vous bien assuré(e) ?

Contactez votre courtier ou celui de vos parents pour trouver la formule qui vous convient.

être recontacté par un courtier

Vous avez moins de 25 ans, ou bien moins de 30 mais vous avez votre permis depuis moins d’un an ? Avec AXA driveXperience, vous améliorez votre conduite, trajet après trajet, et bénéficiez de réductions allant de -20 à -50% sur votre prime en fonction de votre prudence au volant.

Téléchargez un exemple de constat d’accident.