AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site. D’accord Plus d’information
Cookies. Votre navigateur n’accepte pas des cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site. Plus d’information
  Bienvenue chez AXA
Sign In

« I like to smove it”. Pardon ?

 

 Ce mot branché renvoie à une tendance encore plus branchée : 
 celle de la mobilité durable, de la réduction de l'usage de la voiture, du covoiturage… 
 Alors, on dit « bye bye » à la suprématie de la voiture ?

 

 

 

 

Du point A au point B

C’est un fait, nous devons beaucoup nous déplacer. Que ça soit pour se rendre au travail, à l’école, à la boulangerie ou autre, nous sommes souvent sur la route.

Libre à vous de choisir la manière dont vous le faites, bien sûr. Mais nous optons presque tous (dans 69 % des cas, très précisément) pour la solution la plus évidente : la voiture. #mavoituremaliberté

Il existe pourtant beaucoup d’alternatives, aussi rapides mais plus saines, pour se déplacer. 
 

Mille et une alternatives

Promenez-vous en ville pendant l’heure de pointe et observez les engins utilisés pour se déplacer. Un homme d’affaires sur un monowheel, un étudiant sur un hoverboard, un écolier sur un e-step, un senior sur un segway (vrai de vrai !). Cela fait longtemps que ces appareils motorisés ne relèvent plus de la science-fiction !
En savoir plus...

Si la bicyclette classique avait déjà acquis une place de choix sur le marché de la mobilité, le vélo électrique gagne aujourd’hui de plus en plus de terrain. À l’heure actuelle, tout le monde connaît au moins une personne qui en a un et qui en est plus que satisfaite.
En savoir plus... 

Et que pensez-vous du covoiturage (par exemple BlaBlaCar) ou, carrément, de l’autopartage ? Et même si l’on s’en plaint régulièrement (quoiqu’en réalité, ce n’est pas si mal que ça), les transports publics offrent aussi un éventail incroyablement large de possibilités.

Sur Internet, vous trouverez une foule d’alternatives, parfois très originales. Recherchez ce qui vous convient le mieux : en effet, une jeune mère qui travaille "bouge" autrement que l’utilisateur d’un fauteuil roulant.

Le but ultime : réduire notre dépendance de la voiture.

Les avantages

  • Il ne faut pas être un « écologiste » pour concevoir que moins de voitures est synonyme d’un air plus sain. En effet, les gaz qui s’échappent des voitures rejettent des substances nocives non seulement pour le climat mais également pour notre santé.
  • Un nombre moins élevé de voitures est incontestablement bénéfique pour la circulation routière. Les modèles de trafic théoriques montrent que « plus il y a de piétons/cyclistes dans la circulation, plus ils attirent l’attention » et donc, plus les chauffeurs en tiennent compte.
  • Moins de bruit. Les nuisances sonores des voitures sont aussi un déclencheur supplémentaire de problèmes de santé (plus de bruit = moins de sommeil et plus de stress).
  • Et puis, il y a tous les avantages physiques car bouger une trentaine de minutes par jour est l’une des règles de base pour une bonne santé. Une demi-heure d’efforts (légers) qui vous apportera d’ailleurs beaucoup en retour sur les plans physique (moins de surpoids, tension artérielle améliorée…), psychique (meilleur sommeil, moins de dépressions et de stress…) et social (si vous bougez en groupe, vous bénéficierez de tous les avantages y afférant).

Nous devrons certainement finalement admettre qu’un plus petit nombre de voitures est susceptible d’entraîner une meilleure qualité de vie

Une utopie ?

Réduire la circulation automobile est certes réalisable mais supprimer entièrement les voitures est - à l’heure actuelle - une utopie. Les gens n’aiment pas modifier leurs habitudes et ce changement de mentalité demandera donc un peu (beaucoup) de temps.

Toutefois, sans vraiment nous en rendre compte, nous nous sommes déjà habitués à pas mal de choses allant dans la bonne direction. Il suffit de penser aux zones 30 (souvent à proximité des écoles), aux zones résidentielles (qui repoussent le trafic), aux rues réservées au jeu, aux centres-villes à circulation restreinte voire entièrement piétonniers, à la Semaine de la Mobilité assortie d’un dimanche sans voiture …

Mais nous n’y sommes pas encore. Nous avons encore besoin d'énormes travaux d’infrastructure, du développement de transports en commun flexibles et de (beaucoup de) voies piétonnes et pistes cyclables sûres.

Pour certains déplacements, il ne reste donc d’autre option que de s’incliner devant sa majesté la Voiture. Mais peut-être devrions-nous réfléchir plus attentivement avant de s’agenouiller ?

Qui dit multimobilité, dit assurances flexibles

En Belgique, vous êtes légalement tenu de souscrire une assurance responsabilité civile auto.
En savoir plus...

Mais qu’en est-il si vous combinez la conduite automobile avec, par exemple, la conduite d’un deux-roues ? Assurer tout cela vous coûtera-t-il un bras ?
Non. En savoir plus…

Ou qu'en est-il si vous utilisez quotidiennement un vélo électrique pour vous rendre à votre travail ? Ou que vous vous baladez, branchitude oblige, sur un hoverboard ? Devez-vous aussi les assurer ?
Oui, parfois. En savoir plus...

Votre voiture est-elle équipée d'un ou de plusieurs systèmes d'aide à la conduite ? AXA vous offre des réductions intéressantes* sur votre prime RC ou sur votre prime RC + omnium/omnium 24+, pour autant que vous optiez pour cette garantie.
* Toutes les infos et conditions pour bénéficier d'une réduction de prime.

Circulez-vous beaucoup, ou au contraire très peu, avec votre voiture ? Au volant d’un modèle flambant neuf ou d’occasion ? Ce sont là autant de facteurs importants qui jouent un rôle dans le choix d'une assurance. Réfléchissez à ce dont vous avez réellement besoin et ne payez que pour cela.

Nous pouvons vous proposer une offre personnalisée, quels que soient votre situation et l’âge de votre véhicule. Une offre qui correspond à ce dont vous avez besoin en ce moment précis. Votre courtier se fera un plaisir de vous fournir plus d'informations (ainsi qu’une offre sans engagement).