AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site. D’accord Plus d’information
Cookies. Votre navigateur n’accepte pas des cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site. Plus d’information
  Bienvenue chez AXA
Sign In

4 conseils pour éviter la tourista pendant votre voyage



L’été, le soleil, la chaleur… Tout est là pour que vous passiez de bonnes vacances. C’est le scénario idéal. L’autre scénario ? Vous êtes à l’étranger, assailli par des crampes abdominales. La tourista touche beaucoup de vacanciers chaque année. Voici nos conseils pour éviter qu’elle ne gâche vos vacances !

Pff… ça ne concerne que les globetrotters !

L’Amérique latine, l’Afrique et l’Asie du Sud-Est figurent probablement déjà sur votre liste des destinations pour lesquelles vous devez être spécialement vigilant. Mais tenez compte du fait que vous pouvez contracter une infection n’importe où, sans même aller bien loin de chez vous. Certaines destinations sont simplement plus risquées que d’autres.

Il faut avouer que l’hygiène laisse parfois à désirer dans certaines toilettes le long de l’autoroute ou dans des gares/aéroports. Et les glaces que l’on achète sur la plage sont-elles irréprochables ? Les conseils ci-dessous ne sont donc pas uniquement utiles pour les destinations exotiques, mais aussi pour toute excursion un jour ensoleillé.

Ne buvez pas n’importe quoi

Généralement, la tourista est causée par des bactéries, des parasites ou des virus transmis par l’eau ou les aliments contaminés. Ne buvez que – surtout dans les pays où les normes d’hygiène sont moins strictes - des boissons embouteillées, encapsulées et ouvertes devant vous. Évitez l’eau du robinet et optez pour l’eau en bouteille, même pour le brossage de dents. Fuyez les glaçons dans vos cocktails.

Astuce : il existe des pastilles pour désinfecter l’eau.

Régalez-vous des spécialités locales… en toute sécurité

Si vous suivez le dicton anglo-saxon « Boil it, cook it, peel it or forget it », vous aurez tout bon ! Privilégiez les aliments bouillis, cuits ou pelés. Evitez les crudités, les fruits qu’on ne peut peler tels que les raisins ou framboises, ainsi que les produits laitiers non pasteurisés et les glaces des marchands ambulants, même si elles vous font de l’œil.

Lavez et RE-lavez vos mains

Les mains sont les vecteurs les plus importants de microbes entre personnes. Lavez-les autant que possible, au moins 10 secondes sous l’eau chaude avec un bon savon ou une solution désinfectante, et très certainement avant de manger et après votre passage aux toilettes.

Conseil : emportez un flacon de savon à l’alcool ou des lingettes désinfectantes.

Comment vous remettre d’aplomb ?

Si malgré toutes ces précautions, vous êtes malheureusement contaminé, attention à la déshydratation ! Il est donc essentiel de boire beaucoup, beaucoup d’eau. C’est encore plus important pour les enfants et les personnes vulnérables.

Pour manger, ruez-vous sur le riz cuit, les pâtes blanches, les carottes cuites, les bananes. Pensez aussi à la menthe qui calme la digestion.

Une tourista disparait en général après quelques jours. Quant à savoir si vous devez prendre des médicaments, cela dépend de la gravité de la diarrhée, mais elle n’est pas à prendre à la légère et peut dans certains cas nécessiter une hospitalisation. N’attendez pas si les symptômes persistent et, en cas de diarrhée sévère, vous ne devez pas hésiter à consulter un médecin local. La santé avant tout !

Qui dit vacances dit aussi assurances.

Vous partez en vacances, en Belgique ou à l’étranger, et vous vous demandez si vous êtes bien assuré ? Besoin de médicaments à l’étranger, de rapatrier votre enfant malade ... ? Plusieurs assurances pourraient en effet être utiles avant, pendant et après vos vacances.

  • Un accident, une panne, un pneu crevé... sur la route ou une fois arrivé à destination ? Que faire si vous avez besoin d’une voiture de remplacement, ou si vous devez interrompre vos vacances à la suite d’une hospitalisation d’urgence ?
    Avez-vous une assurance assistance ?
  • Vous quittez la maison pour deux semaines, et laissez votre «home sweet home» seul, mais surtout sans surveillance ? Ou un voleur s'est introduit dans votre maison de vacances ?
    Avez-vous une assurance vol ?
  • Pour les vacances, vous êtes plutôt longues promenades à pied et à vélo que soleil, mer et plage ? Que faire si vous faites une lourde chute qui entraîne de graves conséquences ?
    Avez-vous une assurance accidents vie privée ?
  • Vous avez réservé une merveilleuse chambre d’hôtel en ligne, mais une fois sur place c'est la déception ? Que pouvez-vous faire ?
    Avez-vous une assurance protection juridique ?

Heureusement, vous n’êtes pas seul ! Prenez rendez-vous avec votre courtier pour un dernier check-up avant le grand départ. Et voyez ensemble comment il peut vous aider.
Bonnes vacances !