AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site. D’accord Plus d’information
Cookies. Votre navigateur n’accepte pas des cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site. Plus d’information
  Bienvenue chez AXA
Sign In

Le monoxyde de carbone (CO) est et reste la première cause de décès par intoxication. Ce gaz inodore, incolore et insipide se dégage lors d'une mauvaise combustion du gaz, du bois, du mazout, du pétrole, etc. Votre chauffage et votre installation d'eau chaude représentent dès lors des sources possibles. Que pouvez-vous faire pour exclure tout risque ?

“Chaque année, dans notre pays, les intoxications au monoxyde de carbone sont responsables de plusieurs dizaines de décès et d’un millier d’hospitalisations. La plupart des accidents se produisent durant la période de chauffe, c’est-à-dire entre octobre et avril. Près de la moitié des victimes sont âgées de moins de 30 ans.”

Source: Le Centre Antipoisons

Une bonne ventilation

Les appareils de chauffage et d'eau chaude électriques ou qui fonctionnent en circuit fermé sont sûrs. Faites en revanche attention aux appareils de chauffage mobiles qui ne sont pas raccordés à une cheminée, tels que les poêles à pétrole portables, les appareils mobiles au gaz butane, les foyers d'ambiance au bioéthanol, etc. Ceux-ci utilisent l'oxygène de la pièce où ils se trouvent et peuvent dégager des quantités importantes de CO. Pour exclure tout risque, veillez dès lors à ce qu’il y ait toujours un apport suffisant d'air frais et à ce que la fumée soit évacuée.

Pour les poêles à charbon, les poêles à bois et les chauffe-eau (chauffe-eau de cuisine, chauffe-bains) qui ne sont pas raccordés à une cheminée, deux ouvertures de ventilation sont obligatoires dans les portes ou les murs : dans le bas pour l'apport d'air frais et dans le haut pour l'évacuation des gaz de combustion.

Par ailleurs, rentrer votre barbecue encore chaud ou votre chauffe-terrasse à l'intérieur après une fête n'est pas une bonne idée. De plus, ouvrez votre garage si des gaz d'échappement sont dégagés par des voitures, cyclomoteurs ou des machines équipées d'un moteur à essence.

Entretien des chaudières

L'installation et l'entretien des chaudières sont légalement réglementés.

  • L'installation doit être contrôlée avant la première mise en service par un professionnel agréé.
  • Les installations fonctionnant au mazout et aux combustibles solides doivent être entretenues chaque année par un professionnel.
  • Pour les installations au gaz, l'entretien est obligatoire tous les 2 ans en Flandre et tous les 3 ans à Bruxelles et en Wallonie.
  • Les installations de plus de 15 ans doivent être contrôlées une seule fois.

Vérification annuelle de la cheminée

L'ensemble de la fumée et des gaz issus de la combustion est évacué vers l'extérieur par la cheminée. Un bon « tirage » est dès lors d'une importance capitale pour prévenir le risque d'accidents. Or, évaluer soi-même le raccordement d'un appareil sur la cheminée, les exigences techniques et l'état de la cheminée n'est pas une chose aisée pour un non-initié. Faites de préférence appel à un professionnel pour un contrôle et un entretien annuels.

Vous rencontrez toutefois des problèmes ?

Protégez-vous avec l'assurance accidents d@ylife protect

  • Indemnisation jusqu'à 1 million d'euros après un accident de la vie privée avec incapacité permanente ou après un décès.
  • Pour vous et les membres de votre famille.
  • Assistance 24h/24.

Etes-vous bien assuré ?

Votre courtier en assurances vous conseillera avec plaisir et vous remettra une offre sur mesure.

Je désire être recontacté par un courtier

Plus d'infos ?

Nos conseils pour préparer votre voiture à affronter l’hiver et la neige

Que faire si mon assurance n’intervient pas pour mes dommages ?

Comment protéger votre maison contre le gel et le froid ?

Tous à la patinoire

Mettre en place les décorations d’hiver : check !

En route pour l'hiver !
Êtes-vous bien couvert ?