AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site. D’accord Plus d’information
Cookies. Votre navigateur n’accepte pas des cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site. Plus d’information
  Bienvenue chez AXA
Sign In

Les excursions ou vacances en voiture lorsqu’il fait très chaud

 

 



​Rien, sauf quand on doit conduire. Après avoir entendu 3 fois « Maman, j’ai chaud ! », vous réglez la climatisation à la puissance maximale au risque de lutter contre des nez qui coulent 2 jours plus tard. On peut faire mieux et pas seulement pour le confort des enfants. 

 

 

 

 

 

Les effets de la chaleur

Des études ont démontré que conduire dans une voiture où il fait une chaleur oppressante est tout simplement dangereux et peut être comparé à la conduite en état d’ébriété. Lors de fortes chaleurs, votre corps éprouve des difficultés  telles qu’une baisse de concentration, une vision floue et des maux de tête. Les pieds en sueur et les aisselles trempées sont certes des effets secondaires désagréables, mais ne sont donc pas à prendre à la légère.

Que pouvez-vous faire ?

  • Assurez-vous que tout le monde porte des vêtements légers et confortables.
  • Buvez beaucoup d’eau (pas de boissons énergisantes, d’alcool ou de café). Gardez vos rafraîchissements au frais dans une glacière dans le coffre, c’est généralement l’endroit le plus frais de votre voiture.
  • Faites des pauses. Par exemple, pour boire ou pour se rafraîchir avec une lavette ou un vaporisateur (ou en « bricolant » avec un pulvérisateur pour plantes).

Gardez votre véhicule au frais

Avant de partir

Pendant que les enfants cherchent leur deuxième sandale (qui hier était encore à côté de la porte, mais qui a miraculeusement disparu entretemps), vous pouvez déjà vous préparer.

  • Réglez le ventilateur de la voiture au maximum pour que l’intérieur soit déjà bien frais. 
  • Posez un pare-soleil à l’extérieur ou à l’intérieur de la vitre. Couvrez la fenêtre arrière avec un film antisolaire. Sur les fenêtres de la banquette arrière, vous pouvez également accrocher de jolis pare-soleil pour les enfants. 

Sur la route

  • Vous êtes bloqué dans un embouteillage ? Couvrez le tableau de bord qui a tendance à surchauffer et le volant avec une serviette ou une couverture.
  • Descendez complètement une vitre à l’avant ainsi qu’une autre à l’arrière, du côté opposé. Si vous allumez quand même le ventilateur, réglez-le à basse vitesse.

La climatisation est votre amie

  • Allumez la climatisation avant de partir.
  • Même si c’est tentant, régler la climatisation au maximum n’est pas une bonne idée. Mieux vaut régler la température à l’intérieur de la voiture à cinq degrés de moins que la température à l’extérieur. Surtout pour les enfants, car la différence de température lors des arrêts pourrait être trop élevée et ils pourraient se sentir mal.

Veuillez noter que l’utilisation excessive de la climatisation est préjudiciable à la consommation de votre voiture et que vous devrez faire le plein plus rapidement. Par ailleurs, la température du moteur peut vite grimper (si cela se produit, vous devrez paradoxalement allumer le chauffage pendant un certain temps, mais mieux vaut ne pas en faire l’expérience lors d’une journée ensoleillée).

Trop tard, votre voiture a fait un burn-out ?

Votre voiture décide de ne plus avancer à cause de la chaleur ? Essayez de vous placer prudemment sur le bord de la route, de préférence sur une bande d’arrêt d’urgence. Lorsque vous êtes arrêté, tournez vos roues vers la droite, serrez le frein à main et allumez les 4 clignotants. Placez un triangle de sécurité à 50 mètres derrière votre voiture (n’oubliez pas de le reprendre si vous pouvez redémarrer).

Conseil : Vous ne pouvez pas atteindre la bande d’arrêt d’urgence ? Alors, restez sur le terre-plein central, mais ne traversez pas la route ! Appelez le 112 avant d’appeler l’assistance !

C’est plus sûr pour vous et vos passagers, mais aussi pour les autres conducteurs. 

  • Essayez de quitter la route sur le côté de l’accotement (pas du côté de la circulation) et, si possible, tenez-vous derrière la barrière de sécurité.
  • Mettez une chasuble fluorescente.
  • Vous êtes accompagné d’enfants en bas âge ou de personnes plus âgées ? Protégez-les de la chaleur et du soleil (buvez suffisamment, utilisez une serviette pour faire de l’ombre, etc.). 

Qui dit vacances dit aussi assurances

Vous partez bientôt en vacances en voiture ? Payer la location de votre maison de vacances, réserver quelques excursions, faire contrôler une dernière fois votre voiture... c’est fait ! Les 2/3 de votre check-list sont déjà en ordre. Il ne vous reste plus qu’à charger les valises et vous fermerez la porte derrière vous pour quelques semaines.

Apparemment, vous avez pensé à tout. Mais n’oubliez surtout pas le dernier point de votre check-list : vos assurances ! Plusieurs assurances pourraient en effet être utiles avant, pendant et après vos vacances.

  • Un accident, une panne, un pneu crevé... sur la route ou une fois arrivé à destination ? Que faire si vous avez besoin d’une voiture de remplacement, ou si vous devez interrompre vos vacances à la suite d’une hospitalisation d’urgence ?
    Avez-vous une assurance assistance ?
  • Vous quittez la maison pour deux semaines, et laissez votre «home sweet home» seul, mais surtout sans surveillance ? Ou un voleur s'est introduit dans votre maison de vacances ?
    Avez-vous une assurance vol ?
  • Pour les vacances, vous êtes plutôt longues promenades à pied et à vélo que soleil, mer et plage ? Que faire si vous faites une lourde chute qui entraîne de graves conséquences ?
    Avez-vous une assurance accidents la vie privée ?
  • Vous avez réservé une merveilleuse chambre d’hôtel en ligne, mais une fois sur place c'est la déception ? Que pouvez-vous faire ?
    Avez-vous une assurance protection juridique ?

Heureusement, vous n’êtes pas seul ! Prenez rendez-vous avec votre courtier pour un dernier check-up avant le grand départ. Et voyez ensemble comment il peut vous aider.

Bonnes vacances !