AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site. D’accord Plus d’information
Cookies. Votre navigateur n’accepte pas des cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site. Plus d’information
  Bienvenue chez AXA
Sign In

Coloc et questions d’argent : 5 conseils pour bien gérer

Les bons comptes font les bons amis. Eh bien, les bons colocs aussi. Afin d’éviter conflits et rancœurs, suivez ces 5 conseils.

1. Déterminez un système de paiement pour le loyer

Le loyer est généralement la plus grosse dépense commune d’une colocation, ainsi que la plus régulière. Comme il n’y a pas moyen d’y échapper (dommage !), mieux vaut déterminer entre vous, dès le début, une façon de le payer. Allez-vous ouvrir un compte commun sur lequel vous verserez chacun votre part du loyer ? Ou un des colocataires se chargera-t-il de réunir chaque mois la bonne somme ? Pour quel jour au plus tard l’argent doit-il être versé ou collecté?

2. Ouvrez un compte pour les dépenses communes

Les dépenses communes ne se limitent pas au loyer : charges, Internet, produits ménagers, prime d’assurance… Et si vous êtes minimum 3 et/ou que vous fonctionnez avec de l’argent liquide, ça pourrait vite devenir le bazar ! Une solution simple et efficace ? Comme pour le loyer, utiliser un compte commun et déterminer une somme pour les dépenses communes que chacun(e) doit verser et un moment précis. Vous avez peur d’oublier ? Faites un ordre permanent et votre banque s’en chargera automatiquement.

3. Notez qui prête combien à qui

« T’aurais pas 10 euros pour ma pizza ? J’ai oublié de sortir du cash... »

« Tu vas faire des courses ? Tu peux aussi me prendre un paquet de biscuits, s’il te plait ? J’ai englouti mes derniers cookies hier devant la TV… Et aussi une bouteille d’eau ? »

Pas besoin de faire un dessin, on peut rapidement « s’endetter » auprès de son ou sa coloc. Alors, pour éviter les oublis, les malentendus et toutes les tensions qui peuvent en découler, notez qui emprunte combien à qui. Soit sur une liste partagée dans la cuisine, soit via une app (il en existe des vraiment sympas à utiliser comme Tricount, Bancontact App, Spendee, Splid…). Ce conseil est d’autant plus valable si l’un(e) des colocs a un budget serré et/ou est un(e) « serial radin(e) ».

4. N’oubliez pas que les courses valent de l’argent !

S’enfiler tous les yaourts aux fruits de votre coloc ou descendre son stock de chips parce que vous avez de la visite improvisée, c’est moyen cool. Déjà parce que faire des courses demande de l’effort et que vous profitez ainsi du « dur labeur » de l’autre, mais aussi parce que vous remplissez votre estomac à ses frais. Alors, pour que la cuisine reste un lieu pacifique, rachetez les produits manquants ou offrez les prochaines courses.

5. Soyez clairs et organisés

Vous l’aurez compris avec les 4 points précédents, pour que l’argent ne soit pas une source de conflits dans votre coloc, il faut communiquer clairement et être un minimum organisés. Oui, même si les listes et les plannings font 2 avec vous, il en va du bien-être dans votre living.

Vous vivez en colocation et recherchez une assurance habitation pour couvrir celle-ci ? Découvrez notre offre et souscrivez-la en ligne ou rendez-vous chez votre courtier pour en savoir plus.