Aller au contenu principal
FR

Blog

Le guide du starter : votre feuille de route pour devenir indépendant

Monter

Le guide du starter : votre feuille de route pour devenir indépendant

Vous allez bientôt franchir le pas et lancer votre activité comme indépendant complémentaire ou à titre principal ? Et, après votre visite au guichet d’entreprise, vous constatez qu’il y a pas mal de démarches à effectuer ?

Pour vous aider à procéder dans le bon ordre et à ne rien oublier, nous vous proposons de suivre ce plan par étapes, véritable « guide pour devenir indépendant ». Il vous indique les priorités en fonction de votre activité spécifique afin que vous puissiez vous lancer en toute sérénité dans l'aventure du travail indépendant.

À la fin de l'article, vous trouverez également une liste de contrôle à télécharger. Que vous vous lanciez en tant que profession libérale, que vous créiez une entreprise ou que vous fournissiez des services, il est utile de passer en revue toutes les étapes pour avoir une idée claire de ce que vous devez faire et de ce que vous pouvez réaliser. Si un sujet particulier ne s'applique pas à vous ou a déjà été traité, il vous suffit de le cocher !

Prenez le temps de le choisir soigneusement, sur base de solides références, car il deviendra votre partenaire incontournable à de nombreuses étapes de votre développement. Il vous épargnera non seulement beaucoup de tracas administratifs, mais également de l'argent. Par conséquent, choisissez un comptable de votre région, compétent dans votre domaine d'activité.

Comment trouver le partenaire idéal ? Demandez à d'autres entrepreneurs au sein de votre cercle d'amis ou de votre famille. C’est par eux que vous obtiendrez les meilleures références. Vous connaissez des personnes actives dans un secteur similaire au vôtre ? Alors commencez par eux.

  • Élaborez un business plan clair et solide

    Réfléchissez à votre stratégie commerciale. Démarquez-vous de vos concurrents : adoptez un positionnement clair qui met en avant votre valeur ajoutée. Votre business plan vous permettra de convaincre plus facilement banques et autres partenaires éventuels, notamment grâce au plan financier que vous y aurez intégré. Besoin d’inspiration pour leur rédaction ? Découvrez dans notre article spécifique sur ce sujet quelle est la différence entre le plan d'affaires et le plan financier et quelles questions vous pouvez vous poser pour réaliser ces deux exercices.

  • Assurez-vous que vous remplissez bien toutes les conditions légales éventuelles

    Pour démarrer comme indépendant, vous devez remplir un certain nombre de conditions. Par exemple, vous devez avoir la capacité juridique d'exercer l'activité :

    • être âgé d'au moins 18 ans* ;
    • jouir de vos droits civils et politiques (une condamnation pénale interdit toute forme d'activité indépendante pendant la durée de la peine) ;
    • être légalement compétent : c'est-à-dire ne pas être déclaré légalement incapable, ne pas être interdit d'exercer votre activité et ne pas être sous contrôle judiciaire.
    Renseignez-vous également sur les procédures administratives (points 6 et 7 de cet article). Enfin, veillez à vérifier si votre activité nécessite un accès à la profession (comme c'est le cas pour les bouchers, par exemple).

    *Vous êtes encore étudiant et vous voulez créer votre entreprise ? Dans l'article sur le statut d'étudiant-indépendant, vous découvrirez les avantages de ce statut.

  • Ne reportez pas à plus tard les questions fiscales

    L'optimisation de vos revenus, les solutions à envisager en cas de pertes éventuelles, le plan de pension, … tous ces aspects peuvent en effet avoir un impact sur les étapes suivantes. Mieux vaut en parler avec votre comptable.

  • Partez en quête des locaux idéaux

    En profession libérale, vous recevrez peut-être vos clients à la maison. Mais si vous démarrez avec d’autres collègues ou si vous ouvrez un commerce, vous aurez besoin de locaux adéquats. Il peut s'agir d'une charmante surface commerciale, d'un emplacement horeca stylé, d'un bureau pour vous-même (pensez également aux espaces de co-working) et vos employés, d'un entrepôt pour stocker du matériel ou même d'un bâtiment industriel complet. Faites votre choix en pensant à votre développement à moyen terme… tout en restant dans les limites de votre budget !

  • Estimez si vous avez besoin de recruter du personnel

    Suivant les impératifs de votre activité, analysez vos besoins et déterminez si vous êtes en mesure d’engager un/des collaborateur(s). Informez-vous sur tous les aspects du recrutement :

    • Quel statut de salarié choisir ?
    • A temps plein ou à temps partiel ?
    • Combien coûte un salarié et combien doit-il gagner ?
    • Qu'en est-il de votre rémunération ?
    • Comment pouvez-vous réduire le coût total des salaires ?
    • Que devez-vous organiser avant le premier jour de travail ?
    • Que faire si votre employé ne travaille pas ?
    • Qui calculera les salaires ?
    Pour obtenir de l'aide sur ces questions, contactez votre caisse d'assurance sociale (voir ci-dessous) ou votre comptable.

  • Définissez votre nom commercial et votre dénomination (ou « raison ») sociale

    Choisissez pour votre entreprise un nom commercial que vos (futurs) clients et prospects retiendront facilement, qui fait référence à votre activité et qui n’est pas déjà utilisé par un concurrent direct. Nous vous conseillons d’ailleurs de le faire enregistrer par un bureau agréé après enquête de concurrence.
    Votre raison sociale identifie la personne morale qui est officiellement mentionnée dans les statuts de votre activité qui sont publiés au Moniteur belge. Votre nom commercial (ou vos noms commerciaux si vous souhaitez distinguer plusieurs activités) peut être différente.

Si vous lancez une activité à grande échelle ou une entreprise commerciale, vous devez également examiner les canaux par lesquels vous trouverez des investisseurs. Saviez-vous qu'il existe de nombreuses initiatives spécifiques pour soutenir les start-ups ? En voici quelques-unes :

  • les mesures de soutien de SOWALFIN aux entrepreneurs wallons parmi lesquelles un produit mixte (prêt/garantie) ou une prise de participation en capital.
  • le dispositif Airbag de la Région Wallonne qui consiste en un soutien financier de 12 500 euros maximum, étalé sur deux ans.
  • le soutien de Finance&invest.brussels qui facilite l'octroi de crédits professionnels aux PME bruxelloises en fournissant aux organismes de crédit une part substantielle des garanties qu’ils exigent de ces PME.

Déterminez le statut juridique qui conviendra le mieux à votre activité en fonction de votre situation personnelle (personne physique ou société). Votre comptable ou expert fiscal pourra vous conseiller.

Même si vous optez pour un lancement d’activité en personne physique, il est indispensable d’ouvrir un compte bancaire professionnel, bien distinct de votre compte personnel. Votre comptabilité sera ainsi plus transparente.

Demandez votre numéro d'entreprise à la Banque-Carrefour des Entreprises (CBE en abrégé) et activez votre numéro de TVA. Vous pouvez facilement le faire vous-même dans un guichet d'affaires de votre choix, ou vous pouvez le confier à votre comptable. Après avoir fait consigner toutes les données de votre entreprise par la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE en abrégé), vous demandez en ligne votre identification à la TVA. L’Administration générale de la Fiscalité peut alors activer votre n° d’entreprise.

N'oubliez pas de demander les autres licences ou agréments nécessaires à l'exercice de votre activité, comme la licence de la Sabam si vous souhaitez faire profiter vos clients d'une musique agréable ou de l’Afsca (sécurité alimentaire)

  • Inscrivez-vous auprès d’une caisse d’assurances sociales

    Tout indépendant doit verser des cotisations sociales à une Caisse d’Assurances sociales (qui les reverse à l’Etat). Vous bénéficiez ainsi de droits sociaux (tout comme les salariés). Pour plus d'informations, consultez l'article "Quelles sont les cotisations sociales que je dois payer en tant qu'indépendant". Vous êtes libre de choisir librement votre Caisse d’Assurances sociales. Si vous avez du personnel, faites-vous aider par un Secrétariat social

  • Signalez votre changement de statut à votre mutualité

    La mutuelle fonctionne suivant des régimes différents d’un statut professionnel à un autre. Pour rester correctement couvert, pensez à leur signaler sans tarder votre nouveau statut d’indépendant. Vous pouvez le faire en utilisant le formulaire prévu à cet effet sur leur site web.

Vous souhaitez naturellement protéger votre entreprise, vous-même et vos employés contre des revers imprévus. Après tout, en tant qu'indépendant, vous ne pouvez pas compter sur la protection étendue d'une personne salariée. Si vous tombez malade ou subissez un accident, vous devez vous-même vous assurer un filet de sécurité. Cela vaut également pour votre pension. L'avantage, cependant, est que dans certains cas, vous pouvez économiser beaucoup sur vos dépenses.

L’AXA Business Pack (lien vers la page) est un outil en ligne simple et facile pour vous aider à composer votre package d'assurances sur mesure (en fonction de votre activité et de votre situation personnelle).

Réfléchissez aux canaux par lesquels vous allez commercialiser vos produits. Uniquement par le biais des médias sociaux ou allez-vous créer un site web ? Comment faire en sorte que les moteurs de recherche vous placent en tête de liste ? Ou allez-vous vous concentrer sur la publicité locale ?

Vous avez peur des factures impayées ? Il existe des services spécifiques qui vous débarrassent de ces soucis et récupèrent votre argent pour vous.

Enfin, n'oubliez pas votre bien-être. Même si vous disposez de peu de temps, une consultation chez un médecin ou un psychologue est parfois une priorité. Vous pouvez bénéficier notamment de services de consultation médicale et d'assistance psychologique en ligne.

Checklist

Lancez votre activité étape par étape

Pour n’oublier aucune étape, téléchargez notre checklist pour starters:

Quelles assurances pour protéger votre jeune entreprise ?

Quel package pour votre jeune entreprise ?

Un package unique de couvertures sur mesure adaptées à vos besoins.

DÉCOUVREZ NOS SOLUTIONS

PARTAGEZ CET ARTICLE