Aller au contenu principal
FR

Blog

La téléconsultation médicale à présent remboursée  

Monter

La téléconsultation médicale à présent remboursée  

Pour des soins plus accessibles

Grâce aux plateformes de téléconsultation lancées ces dernières années sur le marché belge, consulter pour un problème de santé sans devoir se déplacer chez le médecin devient un acte de plus en plus fréquent. Aujourd’hui, ces nouvelles initiatives qui ont fait leurs preuves sont reconnues officiellement. Qu’est-ce que la médecine à distance va vous coûter ?

Que ce soit dans ses recherches d’information, dans l’achat en ligne, dans son utilisation de services, le Belge a de plus en plus d’appétit pour le virtuel. Mouvement certes renforcé par une crise sanitaire qui nous ‘assignait à résidence’, nous consommons aujourd’hui du virtuel dans de nombreux aspects de notre quotidien, et c’est également le cas lorsqu’il s’agit de notre santé et de notre bien-être.

Partie intrinsèque du paysage médical

Durant le pic de la pandémie du Covid-19, les autorités et le corps médical ont mis en place des dispositifs de consultation brève et en ligne afin d’éviter le contact physique. Et comme une bonne partie des consultations liées au virus se sont alors effectuées à distance, un mécanisme plus global s’est installé avec intervention temporaire de la mutuelle, élargi aux psychologues, psychiatres, kinés, logopèdes…

Dans le même contexte, aux Pays-Bas, si l’on en croit le ‘Nederlands Instituut voor Onderzoek van de Gezondheidszorg’, la consultation par visioconférence serait le grand gagnant des applications de santé numérique : elle représenterait 64% des pratiques médicales et son usage serait appelé à se renforcer.

Dans un avis officiel récent, le conseil national de l’Ordre des médecins belge confirme que la téléconsultation est un élément indispensable de l’offre de santé actuelle en complément à la visite physique, une réponse adéquate aux longs délais d’attente, à la charge administrative, à la pénurie de médecins et à la surcharge des services de garde. A la demande des médecins en cours de formation, elle devrait même figurer au cursus des facultés de médecine.

A présent remboursée par la mutuelle

Au regard du chemin parcouru, emboîtant le pas à plusieurs pays européens, l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (INAMI) a créé depuis le mois d’août 2022 un nouveau cadre légal reconnaissant la téléconsultation et lui donnant accès à un système de remboursement.

Depuis le 1eraoût, vous pouvez donc, autant de fois que nécessaire, consulter par téléphone ou vidéo :

  • un professionnel avec qui vous avez déjà une relation thérapeutique parce qu’il gère votre dossier médical global ou parce que vous l’avez récemment consulté,
  • un spécialiste qu’un autre médecin vous a recommandé,
  • un service de garde de médecine générale.

La téléconsultation coûterait une vingtaine d’euros, mais un modèle définitif d’organisation et de financement des consultations à distance de médecins généralistes verra bientôt le jour.

La téléconsultation chez AXA : gratuite pour nos assurés

8 personnes sur 10 ont une hospitalisation et 50% chez leur employeur. 40% des participants à une récente enquête se disent intéressés par des consultations à distance avec un généraliste. C’est entre autres ce qui motive nos recherches permanentes d’innovation.

Lorsqu’en 2018, nous lançions MyAXA Healthcare, une plateforme online dédiée à nos assurés en soins de santé, nous étions aux prémices de l’e-santé : à présent, la majorité des déclarations d’hospitalisation et de plus en plus de demandes de remboursement se font en ligne.

Depuis, nos services de téléconsultation médicale et psychologique Doctors Online ont vu le jour : 24h/24, 7 jours/7, via vidéoconférence, vous pouvez consulter gratuitement et dans les 30 minutes ou à votre meilleure convenance un médecin ou un psychologue en ligne, pour autant que ce service soit inclus dans votre assurance hospitalisation AXA.

Appréciée par ses utilisateurs, la téléconsultation est souvent adoptée par un parent qui consulte pour son enfant. Les affections traitées sont notamment des virus, des infections, des problèmes dermatologiques… Le sujet n’est bien entendu pas de rompre le lien humain : il s’agit d’une solution de première ligne qui vient supporter les consultations traditionnelles. Ainsi, un petit tiers des rendez-vous à distance débouchent sur une consultation physique. Ce service rencontre la satisfaction des utilisateurs, dont la plupart déclarent avoir obtenu une forme de solution à leur souci.

Se rassurer sur sa santé en quelques minutes

Tout récemment, le service de pré-diagnostic, SymptomZoom, est venu compléter l’offre de santé digitale au profit des affiliés à une assurance hospitalisation collective d’AXA. Vous ressentez sur le plan physique quelque chose qui vous inquiète ? À tout moment, vous vous connectez à l’application et après avoir répondu à quelques questions, vous recevez votre pré-diagnostic assorti d’éventuelles mesures à prendre et d’une estimation du degré d’urgence.

Appelez ensuite Doctors Online si vous souhaitez en discuter avec un professionnel de la santé. Moyennant votre accord, le rapport SymptomZoom vous aura précédé au rendez-vous. Offrant une manière simple et rapide de se rassurer, ce nouveau service attire davantage les personnes actives entre 20 et 29 ans et entre 40 et 59 ans. On s’auto-diagnostique sur SymptomZoom en 3,2 minutes en moyenne, pour des soucis qui ne réclament pas de réelle urgence, de type maux de tête, nausée, fatigue…

Vous êtes assuré chez AXA en soins de santé (via votre employeur) ? Vérifiez dans la rubrique « Mes services santé » de votre plateforme santé MyAXA Healthcare si vous bénéficiez des services SymptomZoom et Doctors Online.

Accédez à votre plateforme santé MyAXA Healthcare

A lire aussi sur le sujet :
> Les applications logicielles et leur reconnaissance légale 

Votre santé, notre priorité 24/7

Votre santé mobile, notre priorité 24/7

La santé mobile, toujours disponible : téléconsultation & pré-diagnostic sur votre smartphone. 
Découvrez nos services

PARTAGEZ CET ARTICLE