Aller au contenu principal

Blog

Blog AXA.be - Résultats et confiance versus heures prestées

Monter

| 5 min lecture

Résultats et confiance versus heures prestées

Tous en mode télétravail depuis 1 an… Pour AXA, de chaque crise nous pouvons apprendre

Précurseur de cette forme de prestations avant l’heure du Covid19, avec une bonne majorité de ses collaborateurs qui pouvaient déjà télétravailler 2 jours semaine, AXA est passée sans trop de difficultés, depuis mars 2020, au téléworking à 100%. L’attention à la communication a été l’un des facteurs de succès d’une telle évolution : “Il faut communiquer de façon aussi ouverte que possible, c’est la seule manière de préserver l’implication et la motivation des collaborateurs”, confiait Els Jans, Chief HR Officer chez AXA au quotidien l’Echo en juillet 2020 : « Les résultats et la confiance importent plus que le nombre d’heures prestées. »

Aujourd’hui, la compagnie prépare l’après-crise en tirant les enseignements des douze derniers mois. Avec le téléworking, tant les travailleurs que les employeurs peuvent y gagner pour autant qu’un soin particulier soit accordé aux pièges remontés l’an dernier.

Se focaliser sur le well being

Maïté Timmermans, responsable de l’équipe Well-Being d’AXA : « Grâce au confinement, nous avons pu apprendre des choses très utiles. Le travail s’est fait correctement et les collaborateurs ont fait preuve de grandes capacités d’adaptation, mais ce n’est pas tout. En 2020, nous avons identifié les nouveaux besoins et ceux-ci se situent principalement au niveau du bien-être de notre personnel. » Des thèmes comme l’isolement, le bien-être mental et la forme physique sont remontés rapidement et ce sont des composants que la compagnie a tenus à l’œil depuis les premières heures de la crise.

Les besoins sont divergents, nous explique la responsable du Well-Being : « Les uns déclarent aimer rester à la maison et ne pas ressentir le besoin de rencontrer physiquement leurs collègues. Les autres apprécient de ne plus devoir perdre de temps dans les files. En revanche, nous l’observons, plusieurs souffrent d’isolement et du manque d’exercice physique pendant la journée et ils ont hâte de revenir sur place. « Vu que la santé, physique comme mentale, est au cœur de notre métier, nous nous sommes particulièrement engagés dans le développement de services liés à ces aspects. Notre service Doctors on line a été généralisé à la population belge et en interne, nous estimons que cela vaut la peine d’investir dans des mesures well-being comme par exemple, notre Employee Assistant Program, des séances virtuelles de coaching en ergonomie, des webinars et des toolkits regorgeant de trucs et astuces pour garder la forme physique et mentale, ainsi que la cohésion entre collègues. ».

Management de la confiance

Du télétravail intensif demande un leadership fort. Afin de préserver à distance la motivation, la connexion et la cohésion, AXA soutient ses managers par des formations destinées à les aider à perfectionner la communication avec leurs équipes. Même furtivement, penser que le collaborateur fait de son mieux dans les circonstances anormales peut faire beaucoup. Elke Van Hoof est docteur en psychologie à la VUB et dirigeant du ‘Centre de résilience’. Pour elle, le style de manager est déterminant : « Comment vous managez, quels signaux non verbaux vous émettez, quel est votre rayonnement, quelle ambiance vous créez dans votre équipe : chaleureuse ou factuelle… ».

Traverser la crise en 5 conseils

Le management de la confiance peut tout aussi bien s’appliquer à soi-même. Car préserver son bien-être au travail passe par le sentiment de contrôler la situation. Elke van Hoof : « Aujourd’hui, nous ne voyons toujours pas le bout du tunnel du Covid 19, c’est ce que je ressens un peu partout. Le pire est le manque de perspectives. Privé de repères et de pouvoir de contrôle, le travailleur peut partir à la dérive. » Voici quelques conseils pratiques qui pourront sans doute aider vos collaborateurs à passer au travers de cette situation.

  1. Créer sa propre perspective. S’autoriser des courtes périodes de stress ou de déprime et décider qu’il y a un début et une fin. Une manière de remettre de la structure.
  2. Identifier le moment où nos capacités d’adaptation sont mises à trop rude épreuve nous permettra de demander de l’aide à temps.
  3. Augmenter l’esprit de groupe : fêter les succès collectifs, se concentrer sur la reconnaissance et la valorisation.
  4. Se pardonner une faiblesse mentale de courte durée, soit une réaction normale dans une situation anormale. La partager avec son équipe pour obtenir reconnaissance et support.
  5. S’offrir des moments de plaisir : ils nous aident à décompresser alors que la situation générale ne nous offre pas la période de repos et de récupération qui devrait suivre tout effort exceptionnel.

Un télétravail parfaitement organisé engendre un engagement maximal des collaborateurs ainsi que des résultats optimaux pour l’organisation, conclut Els Jans.

partagez cet article