AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site. D’accord Plus d’information
Cookies. Votre navigateur n’accepte pas des cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site. Plus d’information
  Bienvenue chez AXA
Sign In

L’assurance Responsabilité Civile décennale

En tant qu’acteur du secteur de la construction, vous êtes concerné par la nouvelle loi sur l’assurance Responsabilité Civile décennale.

Elle entrera en vigueur pour tous les permis d’urbanisme octroyés après le 1er juillet 2018 et sera d’application pour tous travaux destinés au logement qui nécessitent l’intervention d’un architecte. L’assurance couvrira, votre responsabilité pour les dommages qui peuvent mettre en péril la solidité ou la stabilité du gros œuvre fermé du bâtiment, sur une période de 10 ans.

En savoir plus

Voir notre publireportage

La solution AXA

AXA propose des solutions adaptées à tous les acteurs de la construction.
Vous avez le choix entre plusieurs formules :

Une assurance globale
pour un seul chantier qui couvre tous les prestataires

Une assurance individuelle
pour un chantier déterminé ou pour tous vos chantiers de l’année.

Des garanties au-delà des exigences de la loi inclues dans tous les contrats :

Les dommages à l’ouvrage existant

Les finitions

la Protection Juridique

Notre solution clé en main

Un contrat annuel :

vous assurez les chantiers de votre choix (il suffit de les déclarer à votre courtier)
vous bénéficiez d’un tarif basé sur votre activité
vous avez la possibilité de fractionner gratuitement votre prime
vous obtenez vos attestations d’assurances rapidement (online)
votre prime est adaptée en fin d’année sur base des chantiers déclarés

Que dit la loi

Tout comprendre en 7 questions

Définition de la Responsabilité décennale ?

Les architectes et entrepreneurs sont responsables de la solidité et stabilité des bâtiments qu’ils construisent, et ce jusqu’à 10 ans après L’agréation des travaux. Cette Responsabilité décennale est régie par les articles 1792 et 2270 du Code civil belge.

La responsabilité d’un architecte ou entrepreneur peut être invoquée pour un vice de la construction menaçant sa solidité, stabilité ou étanchéité et résultant d’une erreur de conception ou d’exécution de travaux.

Jusqu’à ce jour, seuls les architectes étaient légalement obligés d’assurer cette responsabilité. Une nouvelle loi (qui entre en vigueur le 1er juillet 2018) rend désormais l’assurance décennale obligatoire pour tous les acteurs du secteur de la construction (architecte, entrepreneur, bureau d’études, et autres constructeurs …) pour des chantiers d’habitations lorsque l’intervention d’un architecte est obligatoire.

Qu’est ce qui est couvert ?

Les dommages matériels et immatériels consécutifs dus à des fautes dont vous êtes tenus responsables et qui mettent en péril :

  • la solidité ou la stabilité du gros œuvre fermé de l’habitation
  • l’étanchéité qui met en péril la solidité ou la stabilité de l’habitation

Légalement, le montant minimum assuré par sinistre s’élève :

  • à la valeur de reconstruction de l’habitation, lorsque qu’elle est inférieure à 500.000 euros**.
  • à 500.000 euros**, lorsque la valeur de reconstruction de l’habitation est supérieure à ce seuil.

Au-delà du cadre légal, AXA propose également des formules sur mesure et des extensions pour répondre au mieux aux besoins de tous les clients.
Le législateur a prévu un seuil d’intervention à partir de 2.500 euros**.

**montants soumis à l’indice ABEX 648

Qui doit souscrire à cette nouvelle assurance obligatoire ?

Les architectes, les bureaux d’études, les entrepreneurs et constructeurs, tels que les poseurs de châssis, maçons ou couvreurs, …

En bref, tous les acteurs du secteur de la construction qui exécutent des travaux susceptibles de toucher à la stabilité, la solidité ou l’étanchéité de l’habitation, lorsque l’intervention de l’architecte est obligatoire.

Quels chantiers sont concernés ?

  1. Les travaux de construction d’habitations
  2. Les travaux de rénovation d’habitations pouvant mettre en péril la solidité, la stabilité et l’étanchéité du gros œuvre fermé (p.ex. des rénovations en supprimant un mur porteur, en travaillant aux fondations, à la structure du toit,…).

Quel type d’assurance ?

Vous pouvez souscrire une assurance individuelle qui vous couvrira ainsi que vos sous-traitants

  • Soit pour tous vos chantiers durant toute l’année
  • un soutien juridique pour aboutir à une solution à l’amiable

Vous pouvez aussi souscrire une assurance globale pour un chantier couvrant tous les prestataires.
Vous êtes libre de choisir le type de contrat qui correspond le mieux à vos besoins, et à votre type de clientèle.

Quelles sanctions ?

L’attestation d’assurance doit être remise au maître d’ouvrage avant le début des travaux. L’architecte est également en droit de demander cette preuve de couverture.
A défaut, une amende pénale allant de 208 euros à 80.000 euros peut être réclamée.

Pourquoi cette nouvelle obligation ?

L’objectif de la législation est de mieux protéger les consommateurs (dans le cadre de la construction ou la rénovation d’habitations) en cas d’insolvabilité des intervenants sur les chantiers.

Besoin d'aide ? D'un conseil ?

Votre courtier se fera un plaisir de vous aider

  • Conseil sans engagement
  • Entretien personnalisé
  • Remise d'une offre
  • Indépendant comme vous
    et toujours près de chez vous
Untitled-2