Aller au contenu principal
Utilisation du téléphone au volant

Blog

Blog Axa.be - Téléphone au volant : attention danger !

Monter

| 4 min lecture

Téléphone au volant : attention, danger !

      Besoin d’une assurance auto ?

      Roulez l’esprit serein avec une assurance AXA adaptée à vos besoins.

      DÉCOUVREZ NOS FORMULES

      On estime généralement la distraction liée à l'utilisation d’un GSM au volant comme l'un des plus grands dangers de la circulation. Car en plus de détourner votre attention, votre smartphone détourne aussi vos mains du volant et vos yeux de la route.

      Téléphone au volant : quelles sont les règles ? 

      Une seule règle est valable : n’utilisez pas votre téléphone au volant. Et comme nous savons que la tentation peut être grande, voici quelques conseils pour éviter les distractions. 

      • Placez votre GSM hors de portée, par exemple dans la boîte à gants ou dans votre sac à main. 
      • Activez la fonctionnalité « Ne pas déranger ». Cela permet de bloquer les messages et les appels entrants ainsi que les notifications. Vous pouvez tout de même sélectionner les numéros autorisés à vous contacter.  
      • Mettez votre smartphone en silencieux. Ceci n’affecte en rien l’utilisation du GPS ou l’écoute de musique.  

      L’utilisation de votre téléphone au volant est interdite dans les situations suivantes : 

      • téléphoner avec le GSM sur les genoux 
      • téléphoner avec le haut-parleur en tenant le GSM en main 
      • téléphoner avec le GSM entre l’oreille et l’épaule  
      • consulter son smartphone posé sur le tableau de bord 
      • consulter son téléphone posé entre les deux sièges ou sur le siège passager 
      • ...

      De manière générale, si votre smartphone n’est pas fixé dans un support adéquat, son utilisation est interdite.  

      Quelques chiffres :  

      Selon plusieurs études européennes : 

      • un conducteur belge sur quatre lit ou envoie des messages en conduisant.  
      • un conducteur sur six n’utilise pas son kit main libre.  
      • passer un appel quadruple le risque d’être impliqué dans un accident. Inutile de préciser que taper un SMS, surfer sur internet ou scroller sur Instagram augmente encore la donne. En effet, écrire un SMS en conduisant multiplie par 12 le risque d’accident.  

      De plus, l’institut VIAS rapporte que 8% des accidents mortels sont liés à l’usage du téléphone au volant. Ce sont près de 50 personnes qui perdent la vie, et près de 4.500 personnes sont blessés.  

      Les autres appareils électroniques concernés

      En mars 2022, le code de la route de la route a été modifié. Depuis, les conducteurs utilisant tout appareil électronique doté d’un écran sans qu’il soit fixé dans un support adéquat pourront être sanctionnés. 

      Par exemple, il est interdit d’utiliser un PC portable déposé sur le siège passager, ou une tablette posée entre les deux sièges.

      Quelle sanction pour l’utilisation d’un téléphone au volant ?

      Comme mentionné dans le code de la route belge, article 8.4 : « Le conducteur ne peut utiliser, tenir en main ni manipuler aucun appareil électronique doté d’un écran, à moins qu’il ne soit fixé au véhicule dans un support destiné à cette fin ». 

      Ne prenez pas le risque : au-delà du danger qu’un tel comportement au volant représente, il s’agit depuis mars 2022 d’une infraction du 3e degré. L'amende s'élève désormais à 174 euros.

      Testez vos connaissances avec le Quiz de la route

      Bien connaitre le code de la route, c’est essentiel afin de garantir la sécurité de tous les usagers de la route. Mais celui-ci évolue régulièrement et une petite remise à niveau n’est jamais superflue. Participez au « Quiz de la route » afin de rafraichir vos connaissances en sécurité routière de manière ludique.

      Vous êtes impliqué dans un accident de la route ? Découvrez les bons réflexes qui vous aident à rester zen.

      Besoin d’une assurance auto ?

      Roulez l’esprit serein avec une assurance AXA adaptée à vos besoins.

      DÉCOUVREZ NOS FORMULES

      PARTAGEZ CET ARTICLE