Aller au contenu principal
FR

Blog

Vous avez acheté une habitation propre à Bruxelles à partir de 2017 ? Compensez la perte du bonus logement par l'épargne à long terme

Monter

Vous avez acheté une habitation propre à Bruxelles à partir de 2017 ? Compensez la perte du bonus logement par l'épargne à long terme

Depuis 2017, acheter une habitation à Bruxelles en contractant un emprunt ne permet plus de bénéficier du « bonus logement », l'avantage fiscal lié aux amortissements et aux intérêts relatifs à l'habitation. Une vraie déception pour beaucoup d’entre nous.

Le gouvernement régional espère toutefois atténuer la douleur en instaurant une exonération majorée des droits d'enregistrement. Depuis 2017, la première tranche de 175 000 euros du montant de l'achat est exonérée des droits d'enregistrement dus sur celle-ci. Ce qui signifie que vous ne payez pas d'impôts sur la première partie du montant de l'achat. Ce régime favorable est toutefois soumis à plusieurs conditions, par exemple que le montant de l'achat de l'habitation 'propre' ne dépasse plus 500 000 euros. Par 'habitation propre', il faut entendre l'habitation que vous occupez personnellement actuellement.

Plus d'informations ici

En quoi la suppression du « bonus logement » est-elle liée à l'épargne pour votre pension ?

Avant 2017, il n'était pas possible de combiner le bonus logement avec l'avantage fiscal lié à l'épargne à long terme étant donné que l'un et l'autre se trouvaient dans le même panier fiscal.

La suppression du bonus logement vous offre à présent la possibilité, pour les emprunts hypothécaires contractés à partir de 2017, de bénéficier d'un avantage fiscal grâce à l'épargne à long terme.

Attention, il ne s'agit pas de l'assurance de solde restant dû de l'emprunt hypothécaire de votre habitation propre, que vous déclarez fiscalement dans le « panier fiscal de l'épargne à long terme ». Vous pouvez bénéficier d'un avantage fiscal supplémentaire grâce à l'épargne que vous constituez pour votre pension complémentaire dans le cadre d'un contrat d'épargne à long terme.

Je vous entends déjà dire : qui a encore du budget à consacrer à l'épargne pour sa pension s'il vient juste d'acheter un logement ? Vous avez probablement raison mais opter pour un plan d’épargne optimal reste tout de même important. En effet, plus tôt vous commencez à épargner, plus votre pension sera confortable. Sans oublier que vous bénéficiez déjà chaque année d'une réduction d'impôt sur vos versements et que vous pouvez ainsi compenser au moins partiellement la perte de la réduction d'impôt liée au bonus logement. Chez AXA, 30 euros par mois suffisent déjà pour commencer à épargner, soit à peine 1 euro par jour.

Avant d'entamer une épargne à long terme, vous avez tout intérêt à vérifier si votre panier fiscal ne comporte pas déjà d'autres avantages fiscaux. En effet, au niveau fédéral, la réduction d'impôt liée aux emprunts pour un logement autre que votre habitation propre reste applicable. Il peut s'agir d'une seconde résidence ou d'une maison, d'un appartement ou d'un immeuble de rapport que vous louez.

L'épargne à long terme, une autre poire pour la soif

Tout comme les indépendants, les particuliers peuvent opter pour l'épargne à long terme. C'est vous qui choisissez combien vous épargnez. Le maximum dépend de votre revenu net imposable, avec un plafond défini chaque année. Pour l'année de revenus 2021, par exemple, le plafond s'élève à 2 350 euros. Le montant que vous épargnez génère une réduction d'impôt de 30 %. Pour l'année de revenus 2021, cela signifie donc que vous pouvez bénéficier d'une réduction d'impôt allant jusqu'à 705 euros.

Quelques exemples :

Votre revenu professionnel annuel net imposable 25 000 € 40 000 €
Ce que vous pouvez épargner chaque année pendant 15 ans 179,10 € + 6% de 25 000 € = 1 679,10 €
(la formule ci-dessus s'applique à tous les revenus professionnels inférieurs à 36 181,67 €)
2 350 €, soit le plafond fiscal absolu que vous pouvez épargner
(applicable à tous les revenus professionnels imposables nets à partir de 36 181,67 €)
Votre avantage fiscal après 15 ans 30% de 1 679,10 €
ou 503,73 € X 15 ans =
7 555,95 € d'impôts de moins à payer.
30% de 2 350 €
ou 705 € X 15 ans =
10 575 € d'impôts de moins à payer.

Bon à savoir ! Au final, vous payez une taxation avantageuse. Si vous concluez votre contrat avant vos 55 ans, vous bénéficiez d'une taxation finale avantageuse lors de votre 60e anniversaire. Les montants épargnés après 60 ans ne sont plus taxés. Vous pouvez donc continuer à épargner sans avoir à payer d'impôts et en bénéficiant d'un bel avantage fiscal ! Si vous concluez votre contrat après vos 55 ans, vous paierez la taxation finale avantageuse au plus tôt lors du 10e anniversaire de votre contrat d'épargne à long terme.

Épargne à long terme : comment optimiser votre pension ?

Épargne à long terme : comment booster votre pension ?

Une solution pour vous constituer une belle pension complémentaire et bénéficier d'un avantage fiscal.

DÉCOUVREZ NOS SOLUTIONS

PARTAGEZ CET ARTICLE