Aller au contenu principal
Rendez-vous avec un docteur en ligne Rendez-vous avec un docteur en ligne

Blog

Blog AXA.be - Pourquoi opter pour l'assurance santé globale ?

Monter

Aujourd’hui, l’assurance santé, c’est bien plus que l’hospitalisation

La prévention en santé est bénéfique tant à la vitalité de votre personnel qu’à celle de votre institution publique. C’est ainsi que l’assurance hospitalisation se transforme en une véritable assurance santé. Ecoutons Walter Borms nous détailler les nouvelles tendances.

Notre relation à la santé a changé, l’assurance doit s’adapter

A plus d’un titre, on peut qualifier la crise sanitaire de véritable phénomène, et certainement dans le domaine des assurances santé. Notons par exemple l’émergence d’une franche appétence pour les systèmes de première assistance médicale en ligne. Un phénomène qui est venu bousculer les convictions de nombreux employeurs convaincus jusqu’alors, en ayant souscrit l’assurance hospitalisation, d’avoir fait le nécessaire pour leurs collaborateurs. Depuis 2020, la demande de garanties en soins ambulatoires et en prévention a certes explosé.

Besoin accru pour une assurance santé hyper complète

Une nouvelle conscience émerge souvent d’une crise et celle-ci n’échappe pas à la règle puisqu’elle a aussi impulsé auprès du personnel de nouvelles attentes en termes de soin de santé. La pandémie a notamment accentué le besoin d’une médecine toujours accessible et ouverte à tous, d’un premier diagnostic sans médecin, d’obtenir une seconde opinion auprès de spécialistes, voire d’être assisté lors d’une incapacité de travail par un psychologue, une aide à domicile ou un service de taxi.

L’essor de tels services a été favorisé par les applications digitales, comme la téléconsultation.

Walter Borms, Head of Life Distribution chez AXA : « Nous avons réalisé que la santé est précieuse mais pas acquise, que l’être humain est vulnérable sur le plan physique et mental, qu’une grippe peut faire des ravages à l’échelle de la planète. Pouvoir consulter un médecin à brève échéance, se rassurer pour soi et sa famille dans ces moments-là, c’est inestimable. Une assurance hospitalisation n’est pas la réponse complète à ce besoin. Il faut agir plus tôt pour éviter que cela ne devienne aigu. »

De plus en plus d’employeurs ont encore mieux compris qu’il n’est pas dans leur intérêt que leur personnel attende le dernier moment pour se faire soigner. Ils sont donc à la recherche de solutions plus complètes et plus précoces, incluant des actes préventifs tels des check-ups médicaux, une prise en charge rapide, la simplification des formalités de remboursement… A l’assurance hospitalisation classique tend à présent à se substituer l’assurance globale soins de santé qui couvre en plus la prévention et les petites dépenses (frais ambulatoires), ce qui peut exercer un effet direct sur l’absentéisme.

Le rendez-vous médical en ligne, outil de prévention ?

Walter Borms : « Des services de santé numérique prennent le relais lorsque les médecins physiques et les services d’urgence sont débordés. Ils donnent une première indication, orientent le patient. En soi, ils entament déjà le processus de prise en charge. A la tension physique s’ajoute l’inquiétude qui peut aggraver la pathologie. »

Intégrer cette dimension de service dans votre cahier des charges Santé ?

« Nous comprenons bien que le prix soit l’élément le plus objectivable qui soit pour un pouvoir adjudicateur qui attribue son marché. S’il le fait sur l’unique base du prix ou d’un standard de garanties (comme l’hospitalisation), il risque cependant de passer à côté d’autres éléments », souligne Walter.  

Il s’agit des aspects plus qualitatifs à prendre en considération pour rassurer et soutenir son personnel. Les services préventifs les aident à mieux gérer leur santé et leurs soucis, et constituent en plus un moyen de lutter contre les pathologies lourdes, donc pénibles et coûteuses pour tous. « Ce sont des éléments concrets que nous pouvons rendre objectivables et qui sous-tendent une relation d’un tout autre niveau », poursuit-il. In fine, toutes les parties y gagnent - institution publique / affilié / assureur, au travers d’une collaboration augmentée et fructueuse.

La société évolue, les critères d’attribution d’un marché public santé aussi ?

Lorsque nous évoquons la prévention, nous sommes principalement dans tout ce qui se passe avant une hospitalisation et qui peut éviter aux membres de votre personnel d’en arriver là. Peut-être serait-il opportun d’instaurer un système de critères d’attribution élargi reposant sur des éléments relativement objectivables, s’interroge le responsable qui préconise la procédure de passation négociée.

Plus de place à l’avenir pour les aspects qualitatifs ?

« C’est par la consultation préalable et le recours à la négociation que l’on peut réellement entamer une discussion pour définir clairement les attentes et apporter tout l’éclairage nécessaire sur des aspects qualitatifs, pas entièrement maîtrisés par tous, mais qui, à l’avenir, pourraient bien s’imposer », se prononce Walter : « à nos yeux, chaque cahier des charges fait office de loi, nous y répondons en nous engageant à le respecter à la lettre jusqu’à la fin du contrat, avec un accompagnement dédié et sur-mesure ».



Vous désirez en découvrir davantage sur les applications de santé ? Lisez notre article « Les applications santé et la médecine digitale ».

PARTAGEZ CET ARTICLE