Cookies. Votre navigateur n’accepte pas des cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site. Plus d’information
  Bienvenue chez AXA
Sign In

Le sentiment de liberté, la camaraderie, le respect qui règne entre motards : vous ne retrouvez ça nulle part ailleurs.

Une moto présente également l’avantage d’être plus flexible dans la circulation, plus facile à garer et à entretenir et, en général, moins chère qu’une voiture. Cela vaut aussi pour les frais de carburant, les taxes et même, à condition de vous renseigner un petit peu, pour votre assurance.

Mais avant de pouvoir prendre la route, vous devez, tant pour votre propre sécurité que pour celle de vos éventuels passagers, tenir compte de ce que dit la loi.

 

Quelles sont vos obligations légales à moto ?

Le législateur a prévu quelques règles très claires pour les motards :

Permis moto : obligatoire !

En fonction du type de deux-roues motorisé que vous conduisez et de votre âge, vous devez disposer d’un permis de conduire.

Taxe de mise en circulation : obligatoire !

Tout comme pour une voiture, vous devez payer une TMC (taxe de mise en circulation) pour votre moto. Il s’agit d’une taxe unique, calculée sur base de la puissance de votre véhicule (exprimée en PK ou kW).

Bon à savoir : les frais de déplacement professionnels (domicile-travail) sont déductibles fiscalement.

Vêtements de protection : obligatoires !

Depuis septembre 2011, le port de vêtements de protection est une obligation légale en Belgique lorsque vous circulez à moto sur la voie publique.

Jour d’été caniculaire ou pas, à moto, vous devez donc porter votre casque, des gants, une veste à manches longues et un pantalon long. Des bottes protégeant vos chevilles sont également obligatoires.

Bon à savoir 
: pour une protection encore plus efficace, choisissez une veste de moto protégeant votre dos, vos épaules et vos coudes, et assurez-vous que la jugulaire de votre casque est bien fermée.

Dans les embouteillages : pouvez-vous rouler entre les files avec votre moto ?

En tant que motard, vous avez le droit de circuler entre les files, mais il y a tout de même des règles : vous devez rouler à une vitesse maximale de 50 km/h, et votre vitesse ne doit pas dépasser de plus de 20 km/h celle des autres véhicules dans la file.

De plus, sur l’autoroute, vous êtes censé circuler entre les deux voies les plus à gauche. Lorsque vous doublez à moto alors que le trafic est fluide, vous devez respecter les règles générales du code de la route

Se garer : est-ce possible partout ?

Outre les places de stationnement habituelles, vous avez également le droit, en agglomération, de vous garer sur un accotement surélevé. Condition : vous ne devez pas gêner les autres usagers de la route et vous devez laisser un passage praticable d’un mètre et demi pour les piétons.

Les enfants à moto ?

Pour les enfants en dessous de 3 ans, c’est une interdiction stricte !

Les enfants entre 3 et 8 ans peuvent uniquement être passagers sur les scooters et les motos légères jusqu’à 125cc, et ce, à condition qu’ils soient assis dans un siège équipé d’un système de sécurité enfant adapté. C’est seulement à partir de 8 ans que les enfants peuvent être passagers sur des motos plus puissantes que 125 cc.

Cela dépend en outre de la maturité de l’enfant car il doit bien comprendre que, lorsqu’il est assis à l’arrière, il doit s’accrocher, ne pas se pencher de l’autre côté, etc. Pensez également à un casque de moto et des vêtements de protection adaptés aux enfants, ainsi qu’à des repose-pieds spéciaux.

Et n’oubliez pas l’assurance moto obligatoire !

La base de votre assurance moto est une RC (responsabilité civile), qui est une obligation légale à partir du moment où vous inscrivez votre moto. Vous êtes ainsi couvert en cas de dommages matériels et corporels que vous pourriez causer à des tiers en cas d’accident.
Vous voulez la couverture la plus large pour vous protéger au maximum ? Prenez une assurance omnium en complément.

Vous avez un accident (que vous soyez en faute ou pas) sans tiers responsable et vous êtes blessé ? Votre RC et votre omnium ne suffisent pas : pour être couvert, vous devez également souscrire l’option « sécurité du conducteur ».

N’hésitez pas à passer chez votre courtier d’assurances qui prendra le temps de rechercher avec vous la formule la plus adaptée à votre situation.
Il peut en outre, selon votre âge, vous faire bénéficier d’un avantage allant jusqu’à 75 % si votre voiture est également assurée chez AXA (non valable pour un cyclomoteur, max. 50 cc et 45 km/h).

En savoir plus

En savoir davantage sur les obligations légales et les assurances moto ?

Faites-vous conseiller sans engagement