AXA utilise des cookies pour faciliter la visite du site. D’accord Plus d’information
Cookies. Votre navigateur n’accepte pas des cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site. Plus d’information
  Bienvenue chez AXA
Sign In

En un coup d'oeil

Un client blessé lors de vos soins ou allergique à un produit, le vol de votre matériel, un geste thérapeutique mal interprété ? Découvrez les principales assurances, libres ou obligatoires pour préserver l’essor de vos activités.

La liste des assurances proposées n’est pas exhaustive. Elle est générale et ne tient pas compte de spécificités propres à votre secteur ou de circonstances personnelles. Pour une analyse concrète de votre situation, nous vous invitons à contacter votre courtier.

Les obligatoires

En plus de votre affiliation indispensable à une caisse d’assurances sociales, cette assurance est obligatoire afin de pouvoir exercer votre activité.

Vous engagez du personnel ?
L’assurance "Accidents du travail"

En tant qu’employeur, vous êtes tenu de souscrire en faveur de votre personnel une assurance contre les lésions encourues suite à un accident du travail ou à un accident sur le chemin du travail. Cette assurance indemnise les dommages en fonction de la rémunération de la victime et ce, en cas de décès, d’incapacité temporaire ou permanente. Elle intervient également dans les frais médicaux.

En savoir plus

Situation vécue

Vos affaires se développent et le temps vous manque pour gérer votre facturation après vos heures de travail. Vous décidez d’engager un assistant administratif. Dans l’exercice de ses fonctions, votre employé est victime d’une chute engendrant quelques jours d’incapacité de travail. L’assurance intervient pour couvrir les dommages de la victime.

L’assurance responsabilité civile "Auto & Camionnette"

Cette assurance est légalement obligatoire dès que vous voulez prendre la route. Elle couvre les dommages matériels et corporels causés aux tiers en cas d’accident. Elle peut être librement complétée par différentes options, parmi lesquelles des formules d’omnium ou d’assistance dans le cadre d’un usage privé ou professionnel de votre véhicule, en Belgique ou à l’étranger.

En savoir plus

Situation vécue

En Belgique, un accident de voiture survient, en moyenne, toutes les 13 minutes.

(Source : SPF Economie – DG Statistique 2017).

Les essentielles

Bien qu’elles ne soient pas obligatoires, ces assurances sont également très souvent souscrites. Elles vous permettent d’envisager sereinement l’avenir face aux risques inhérents à l'exercice de votre activité.

L’assurance responsabilité civile "Exploitation"

L'assurance Responsabilité civile "Exploitation" permet de vous prémunir contre les indemnisations qui pourraient vous être réclamées en raison de faits relevant de votre activité professionnelle, commis au sein ou en-dehors de votre établissement, et engageant votre responsabilité, celle de votre entreprise ou celle de vos collaborateurs.

Bien que facultative, il s’agit de l’une des assurances les plus souscrites dans votre secteur.

En savoir plus

Situation vécue

Lors d’une séance de soins, une cliente est brûlée avec de l’huile épilatoire trop chaude. L’assurance intervient pour indemniser la victime.

L'assurance Responsabilité civile "Après livraison"

Complément idéal à la RC Exploitation, l’assurance responsabilité civile "Après livraison" couvre les indemnisations qui pourraient vous être réclamées pour les dommages dont vous seriez responsable du fait de vos produits après leur livraison ou par votre travail après son exécution.​

En savoir plus

Situation vécue

Un produit de soin vendu à un client provoque un choc allergique. L’assurance intervient pour indemniser le client.

La Pension Libre Complémentaire pour Indépendants (PLCI)

C'est un fait établi, l'actuelle pension légale pour indépendants sera largement insuffisante pour vous permettre de maintenir votre niveau de vie. Il est donc dans votre intérêt de débuter dès aujourd'hui la constitution d'une pension complémentaire sous forme d'épargne. Vous pouvez en effet, de votre propre initiative, compléter votre pension légale en versant chaque année un montant déterminé sur la base de votre revenu imposable et plafonné selon un barème légal revu annuellement.

Le beurre… et l’argent du beurre.

La PLCI (Pension Libre Complémentaire pour Indépendants) est l’une des formules les plus intéressantes. Dans le respect des conditions légales, les cotisations payées sont alors entièrement déductibles de vos impôts en tant que frais professionnels. Comme votre base imposable diminue, vos cotisations sociales baissent aussi. Au final, ceci vous permet de récupérer jusqu’à 70% du montant annuel payé pour votre pension complémentaire.

En option, vous pouvez également protéger votre famille en cas de décès ou en cas d’incapacité de travail entrainant une soudaine perte de revenus.

La Pension Libre Complémentaire sociale (PLCI Sociale)

Le principe est le même que pour la PLCI ordinaire mais au moins 10% des cotisations sont allouées à un fonds de solidarité. En cas d’incapacité de travail de plus de 90 jours, le financement de vos cotisations est pris en charge et vous percevez, pendant votre première année d’incapacité de travail, une rente mensuelle destinée à compenser partiellement votre perte de revenus. En outre, le montant qu’il vous est permis de verser annuellement pour votre pension est encore supérieur à celui de la PLCI ordinaire.

En savoir plus

Situation vécue

La pension légale d’un indépendant s’élève en moyenne à 900 € par mois (source : OCDE 2016)

Exemple concret

Anne, 30 ans, est célibataire et touche un revenu imposable de 45.000 euros. Elle verse chaque année pour sa PLCI le montant maximal qui lui est autorisé, soit 3.187,04 euros (montant légal plafonné 2017). Cela lui permet d’économiser 1.371,61 euros par an en impôt sur le revenu (réduction d’impôt de 43,86%), plus 563,53 euros en cotisations sociales (réduction de 18,02%). Au final, le coût réel de sa PLCI ne dépasse pas 1.192,10 euros, soit 38,12 % de la somme versée. Quand Anne aura 65 ans, elle aura accumulé un capital brut de 119.022,54 euros (*) pour un investissement, au final, inférieur à 41.723,50 (1.192,10 x 35 ans).

(*) Montants calculés sur la base d’un taux d’intérêt de 0,75 %

Les pratiques

Ces assurances couvrent les risques spécifiques liés à certaines de vos activités comme, par exemple, l’utilisation de certains outils et locaux à usage professionnel.

L’assurance Incendie

L'assurance «incendie» vous indemnise pour les dégâts causés au bâtiment et à son contenu et occasionnés, entre autres, par l’incendie, l’explosion, la tempête, l’écoulement d’eau ou les actes de vandalisme ou de malveillance. Si vous êtes locataire des lieux, cette assurance couvre votre responsabilité locative.

En savoir plus

Situation vécue

Le gel a provoqué la rupture d’une canalisation dans les sanitaires. L’eau a envahi la cave et ruiné le contenu de la réserve. L’assurance intervient dans le rachat des marchandises.

Besoin d'aide ? D'un conseil ?

Votre courtier se fera un plaisir de vous aider

  • Conseil sans engagement
  • Entretien personnalisé
  • Remise d'une offre
  • Indépendant comme vous
    et toujours près de chez vous
Untitled-2