Aller au contenu principal
Visiter Malines et ses quais Visiter Malines et ses quais

Blog

Malines et son tourisme : interview de la commune | Blog AXA.be

Monter

| 5 min lecture

Malines, un petit territoire et tant à offrir aux touristes

8 églises historiques, 6 carillons, un grand béguinage, une tour pour tout voir, des hauts-lieux de l’histoire bourguignonne et des murs qui ont des oreilles … Tout cela, vous allez le trouver à Malines, une ville touristique à taille humaine. Découvrez que faire à Malines, avec Lente De Vil, chargée de la promotion de la ville.

A Malines, ancienne capitale des Pays-Bas bourguignons, il y a assez à voir pour que vous y passiez un week-end entier, selon Lente De Vil : « en été, l’offre est élargie. Que vous soyez amateur de culture, de vieilles pierres, de sport, d’activités en famille ou de bonnes bières, vous allez être conquis. »
« Ici, tout peut se faire à pied, les distances moyennes ne font guère plus de 1,5km ! De quoi abandonner la voiture au-delà de la petite ceinture ou venir en train. Malines se montre accueillante envers les usagers faibles et les personnes moins mobiles. Une ville sans voiture et sans trafic, c’est sécurisant », se réjouit Lente.

Malines, capitale du carillon

« On la voit de partout, tant elle s’élève haut dans le ciel : je parle de la Tour Saint Rombaut : 97 m et 538 marches. Vous y découvrirez 2 carillons, leurs 98 cloches et leurs 8 mélodies par heure », détaille-t-elle, « Nous n’en sommes pas la capitale pour rien : c’est Malines qui en compte le plus de sa région. On y vient du monde entier pour suivre nos cours de carillon. » Son panorama vaut la grimpette, surtout que fin de l’été 2024, une nouvelle expérience d’intelligence artificielle vous plongera dans la Malines d’il y a 500 ans.

Malines, une ville à taille réduite mais grande par sa culture et son patrimoine

Sur la Grand-Place, les différents styles de l’hôtel de ville de Malines vous surprendront tout comme la beauté des 3 façades du Haverwerf (quai où l’on déchargeait les céréales) et leurs noms mystiques : « Les petits diables », « Le petit paradis », « Saint Joseph ».

Son patrimoine architectural compte plusieurs palais, résidences, jardins et 8 églises historiques que vous visiterez gratuitement. Dans l’une d’elle, un hôtel a pris place. Dans une autre, vous pouvez admirer des œuvres peintes in situ, telle cette peinture originale de Rubens dans l’Église Notre-Dame-par-dessus-la-Dyle. A voir certainement, si vous aimez l’art. Et, non loin de là, à Wavre-Sainte-Catherine, le féérique jardin d’hiver avec sa coupole de vitraux Art Nouveau, édifié par les sœurs des Ursulines. Vous aimez écouter aux portes ? Comme à Malines, les murs ont des oreilles, il vous suffira de vous approcher de ceux de l’hôtel de ville où jadis se dressait une prison pour y écouter discuter 2 prisonniers, ou pour entendre l’histoire de ses murs plusieurs fois centenaires

Sur les traces de Marguerite

Des balades gratuites sur l’app de la ville vous proposent un retour à la renaissance bourguignonne sur les traces de Marguerite d’Autriche et de Charles Quint. Une époque au cœur de laquelle vous pourrez également replonger au musée Hof van Buysleyden, à la découverte de la ville et des personnages qui ont fait son histoire.

L’été malinois peut être tout autant festif et sportif

Des festivals vous attendent en 2024 : le plus grand, gratuit, le Maanrock Festival du 23 au 25 août, le Parkpop au Botanique et les évènements musicaux de T‘Ile Malines’, une oasis urbaine entre deux bras de la Dyle.

Les familles apprécieront le Musée des jouets et le programme Malines Guide Tes Pas’ pour les 6 à 12 ans. Et bien entendu le zoo Planckendael et Technopolis, à deux pas de Malines. »

Les sportifs qui s’essaieront au suping sur la Dyle, cette planche en bois avec pagaie, ou au canoë en ville, découvriront la cité sous un autre angle.

À Malines, on dort dans des bâtiments historiques

La ville du Carillon protège ses traditions - vieilles brasseries, restauration de tapis, Ommegang… - et son patrimoine historique qu’elle a à cœur de partager avec ses visiteurs. C’est ainsi qu’à la vieille brasserie Het Anker, on déguste une bière brassée depuis 500 ans, et on peut même y passer la nuit. « Saviez-vous que ses exploitants disaient boire de la bière parce que « l’eau rendait malade » ? Et que l’hôtel Van der Valk était construit sur une piscine ? » clôture Lente.

Une visite touristique à Malines cet été ?

Planifiez votre visite avec le site Visit Mechelen. Féru d’histoire ? Découvrez aussi le héros de Bouillon.

PARTAGEZ CET ARTICLE