Aller au contenu principal

Marie-Pierre Liénart

  • Tournaisienne, passionnée par son travail
  • Spécialisée dans le secteur public et active dans le département Vie chez AXA depuis 1999
  • Créative, tenace, opiniâtre, elle a un côté ‘locomotive’

Marie-Pierre entame sa carrière à la CGER banque puis passe côté assurances pour y développer le secteur public aux premiers moments de la libéralisation du marché. Une aubaine, c’est une pionnière dans l’âme et le marché de la vie groupe, non obligatoire, a de quoi combler ses appétits et son besoin de s’engager.

“Anticiper sur les marchés et réagir très vite aux demandes pour réaliser ses objectifs. C’est une question d’équilibre.”

7 questions à Marie-Pierre

Pourquoi avoir choisi les assurances ?

"L’assurance-groupe n’est pas obligatoire, en vendre demande donc une fibre bien commerciale, mais j’aime cela. En raison d’un parcours entamé dans la trade finance auprès de la CGER Banque, le volet financier des contrats m’attire. AXA est aussi reconnue pour l’efficacité de sa gestion financière."

Et le secteur public ?

"Avec les assurances vie, nous sommes dans des relations très long terme, la plupart des marchés vie sont à durée indéterminée. Le processus commercial et d’élaboration des offres est certes plus long mais c’est motivant, je peux me montrer combattive et tenace."

Quelle est ta plus grande passion ?

"Difficile de choisir (rire) : faire du business. Monter mon cheval, qui vit en liberté. Mais je suis aussi attirée par les beaux objets, par la sauvegarde du patrimoine. Je le peux dire, Tournai, ma ville d’origine, est ma 4è passion."

Quelle est ta vision du rôle de l’assureur ?

"Il accompagne ses clients dans la gestion de leurs risques. Concrètement, cela revient à attirer leur attention sur des risques dont ils ne sont pas forcément conscients, et de les couvrir. Curieusement, je remarque que le geste d’assurer un bien est plus automatique qu’assurer sa propre santé : un 2ème pilier pour les contractuels c’est très bien en termes de pension. Par contre, les risques accident et invalidité sont plus souvent négligés. Or, il en va de l’équilibre financier du ménage."

Qu’est-ce que tes collègues pensent de toi ?

"Je sais que je suis directe et exigeante, sans doute, mais j’assume. Et j’ai la capacité d’emmener les gens sur un projet."

Parle-nous des côtés les plus attachants de ta fonction ?

"Les relations humaines sont fondamentales : chez les clients, nous avons l’occasion de rencontrer des gens extraordinaires, dans les équipes aussi. Je n’ai pas d’à priori, c’est en travaillant avec les personnes que nous nous rendons compte de qui elles sont, que nous découvrons nos affinités."

Quelle est ta philosophie ?

"Carpe diem."