Aller au contenu principal
Jeune homme souscrivant son épargne pension sur son téléphone en écoutant de la musique Jeune homme souscrivant son épargne pension sur son téléphone en écoutant de la musique

Blog

Blog AXA.be – Pension complémentaire: quel montant maximal ?

Monter

Pension complémentaire en Belgique en 2024 : quel montant maximal pour votre épargne ?

Chaque année, l’Etat détermine le montant que vous pouvez mettre de côté en tant que particulier sous forme d’épargne-pension, d’épargne à long terme ou, dans certains cas, sous forme de pension libre complémentaire pour salariés (PLCS). Voici donc un aperçu des montants fiscaux maximaux de l’épargne-pension, de l’épargne à long terme et de la pension libre complémentaire pour travailleurs salariés pour 2024.

Épargne-pension

Pour l’épargne-pension, vous pouvez décider vous-même du montant que vous souhaitez épargner.

Les montants maximaux en épargne pension ont augmenté. En 2024, vous avez le choix entre 2 montants fiscaux maximaux qui sont déterminés annuellement par la loi : 1 020 € ou 1 310 €. Ces montants étaient de 990 € ou 1 270 € en 2023.

Si vous épargnez jusqu’à 1 020 €, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 30 % et vous pouvez ainsi réduire votre montant d’impôt de 306 €.

Vous souhaitez verser un montant plus important ? Vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 25% sur le montant total que vous avez versé. Dans ce cas, vous pouvez verser jusqu’à maximum 1 310 €, ce qui vous permettra de réduire votre montant d’impôt de 327,5 €.

Déduction fiscale de l’épargne-pension

Si vous contractez une épargne-pension en 2024, faites attention au montant annuel que vous verserez. En effet, si vous épargnez entre 1 020,01 € et 1 224 €, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt inférieure à celle d’un versement de 1 020 €.

Exemple : un versement de 1 100 € vous donne droit à une réduction d’impôt de 25% ou 275 €, soit un montant inférieur aux 30 % de 1 020 € ou 306 €.

Si vous épargnez 1 224 € ou plus, vous bénéficierez alors d’un avantage fiscal pour votre épargne-pension plus important que si vous aviez versé 1 020 €.

Bon à savoir : selon les règles fiscales actuelles, si vous souscrivez votre contrat épargne-pension avant l’âge de 55 ans, une taxe de 8% est retenue à vos 60 ans sur l’épargne constituée à cet âge. Les montants épargnés après 60 ans ne sont en principe plus taxés. Si vous souscrivez votre contrat après l’âge de 55 ans, vous supportez l’imposition de 8% à la fin du contrat (ou au dixième anniversaire du contrat s’il n’est pas encore liquidé à ce moment-là).

Le taux d’imposition est en revanche plus élevé (33% + additionnels locaux) si vous voulez récupérer anticipativement ce que vous avez épargné. L’épargne-pension n’est donc pas adaptée pour ceux qui souhaitent récupérer leur argent à court ou moyen terme.

Épargne à long terme

La question de savoir si l’épargne à long terme est intéressante pour vous dépend du fait que vous ayez ou non contracté un prêt hypothécaire, de la date à laquelle vous l’avez contracté et de votre lieu de résidence. Votre courtier en assurances se fera un plaisir de vous éclairer en la matière.

Si vous désirez souscrire une épargne à long terme en 2024, vous pourrez également décider du montant que vous souhaitez épargner, tant que vous ne dépassez pas un certain montant.

Épargne à long terme : quelle déduction fiscale ?

Le montant que vous êtes autorisé à épargner dépend de vos revenus professionnels imposables globalement, avec un maximum de 2 450 €.

Voici quelques exemples de ce que vous pourriez épargner :

Votre revenu annuel professionnel net imposable globalement  30 000€ 50 000€
Ce que vous pouvez épargner chaque année par an  183,60 € + 6% de 30 000 € = 1983,60 €*  2 450 €**
Votre avantage fiscal par an   30% de 1 983,60 € = 595,08 € 30% de 2 450 € = 735 €
Votre avantage fiscal sur 15 ans (en supposant que le régime fiscal actuel continue à s’appliquer) 8 926,20 € d’impôts de moins à payer sur 15 ans 11 025 € d’impôts de moins à payer sur 15 ans
* la formule ci-dessus s’applique à tous les revenus professionnels nets imposables globalement inférieurs à 37 773,33 €
** le montant maximum de 2 450 € est atteint dès lors que le revenu professionnel net imposable globalement s’élève à 37 773,33 €

Bon à savoir : selon les règles fiscales actuelles, si vous souscrivez votre contrat épargne à long terme avant l’âge de 55 ans, une taxe de 10% est retenue à vos 60 ans sur l’épargne constituée à cet âge. Les montants épargnés après 60 ans ne sont en principe plus taxés. Si vous souscrivez votre contrat après l’âge de 55 ans, vous supportez l’imposition de 10% à la fin du contrat (ou à son dixième anniversaire si le contrat n’est pas encore liquidé à ce moment-là).

Le taux d’imposition est en revanche plus élevé (33% + additionnels locaux) si vous voulez récupérer anticipativement ce que vous avez épargné. L’épargne long terme n’est donc pas adaptée pour ceux qui souhaitent récupérer leur argent à court ou moyen terme.

Pension libre complémentaire pour travailleurs salariés (PLCS)

Si vous ne bénéficiez pas ou peu d’assurance de groupe en tant que salarié, vous pouvez épargner pour une pension complémentaire en souscrivant une PLCS dont les contributions seront directement prélevées de votre salaire net.

Pour votre PLCS, vous décidez vous-même du montant que votre employeur prélève sur votre salaire net tout en tenant compte du plafond fixé par la loi. Ce plafond et son mode de calcul est disponible sur MYPENSION.BE.

Comment votre plafond est-il déterminé dans le cadre de la PLCS ?

  • Si vous n’épargnez pas encore dans une assurance de groupe ou un plan sectoriel, votre plafond est uniquement déterminé par votre salaire de référence. Si votre salaire de référence est supérieur à 63 666,67 €, vous pouvez épargner jusqu’à 3% de celui-ci. Autrement, vous pouvez épargner jusqu’à 1 910 €, ce qui vous permet de récupérer 573 € sur vos impôts, c’est-à-dire 30% du montant.
  • Si vous épargnez dans le cadre d’une assurance de groupe ou d’un plan sectoriel, les cotisations que vous avez déjà versées dans ce type d’épargne sont à déduire du montant plafonné de la PLCS. Vous pouvez donc épargner jusqu’au montant plafonné décrit ci-dessus, diminué du montant des cotisations versées dans le cadre de votre assurance groupe ou de votre plan sectoriel.

Comment votre salaire de référence est-il déterminé dans le cadre de la PLCS ?

Votre salaire de référence est votre salaire brut total (soumis aux cotisations de sécurité sociale et comprenant les autres éléments de salaire tels que prime, pécule de vacances, etc.) au cours de la deuxième année précédant celle où la prime sera versée. Vous recevez un aperçu annuel de votre salaire de référence dans le document « compte individuel » qui vous est remis par votre employeur.

Important à savoir : Pour connaître le montant que vous pouvez épargner chaque année, rendez-vous sur MYPENSION.BE dans la rubrique « Ma pension complémentaire » sous l’onglet « Constituez votre propre pension complémentaire ».

Vous vous demandez si vous pouvez demander votre capital anticipativement ? Lisez notre article pour en savoir plus sur ce sujet.

épargne pension épargne pension

L’épargne pension : comment optimiser votre pension ?

L’épargne pension : comment booster votre pension ?

Une solution pour vous constituer une belle pension complémentaire et bénéficier d'un avantage fiscal.

DÉCOUVREZ NOS FORMULES

PARTAGEZ CET ARTICLE