Blog

Mutuelle et assurance accidents de la vie privée : quelle différence ?

Monter

Mutuelle et assurance accidents de la vie privée : quelle différence ?

La mutuelle, le basique incontournable

S’inscrire à une mutuelle (en tant que « bénéficiaire ») est obligatoire en Belgique pour toute personne âgée de minimum 25 ans, n’étant plus à charge de ses parents et n’étant plus sous un statut étudiant. D’ailleurs, vous en avez très certainement une.

La mutuelle aide à payer les soins de santé comme les consultations chez les médecins généralistes ou les spécialistes, les examens médicaux, l’hôpital, les médicaments… Bref, un incontournable pour rester en bonne santé sans devoir hypothéquer sa maison !

La mutuelle verse aussi, en cas de maladie, d’accident ou de maternité, des revenus de remplacement appelés « indemnités journalières » pendant une incapacité de travail.

L’assurance accidents de la vie privée, la protection ultime

Comme son nom l’indique, une assurance accidents de la vie privée couvre uniquement les accidents et non les maladies. Plus particulièrement, elle couvre les accidents de la vie privée, c’est-à-dire ceux qui arrivent en dehors du cadre professionnel (accident à vélo, au ski, en bricolant, en tombant dans des escaliers…).

Toutefois, cette assurance a une bien plus grande portée qu’une mutuelle, et même qu’une assurance hospitalisation : non seulement elle peut prendre en charge des frais médicaux non couverts par ces deux dernières (jusqu’à 5.000€), mais surtout, elle vous verse une compensation financière si un accident engendre des conséquences sur le long terme pour vous et votre famille. Cette assurance peut également intervenir si un réaménagement de votre habitation et/ou véhicule était nécessaire, selon la formule choisie.

Cela vous semble superflu car vous êtes une personne prudente et vous vous dites qu’au pire, un plâtre et quelques séances de kiné viendront à bout de vos maux ? Nous ne vous souhaitons que le meilleur mais contrairement à ce que l’on imagine, les accidents de la vie privée sont 3 fois plus nombreux que ceux de la route. De plus, leurs conséquences peuvent s’avérer… conséquentes ! Exemple : suite à une chute, vous gardez des douleurs permanentes à la main et n’êtes plus en mesure d’exercer à plein temps votre profession manuelle. C’est là que l’assurance accidents de la vie privée prend tout son intérêt, à côté de l’indispensable mutuelle.

PARTAGEZ CET ARTICLE

Nous sommes là pour vous aider

Avec l’assurance Accidents de la Vie Privée AXA,
vous et votre famille pouvez compter sur nous.