Aller au contenu principal
Femme rechargeant sa voiture électrique un jour d'été Femme rechargeant sa voiture électrique un jour d'été

Blog

Les défis des voitures électriques de Belgique | Blog AXA.be

Monter

| 11 min lecture

La voiture électrique en Belgique : quels sont les défis rencontrés ?

Besoin d’une assurance auto ?

Roulez l’esprit serein avec une assurance AXA adaptée à vos besoins.

DÉCOUVREZ NOS FORMULES

La voiture électrique est appelée à devenir la norme pour les déplacements en auto à l’avenir. Une transition vers les voitures hybrides est actuellement en cours, mais il ne s'agit que d'une première étape vers un parc automobile entièrement électrique. Dans cet article, nous examinons de plus près les principaux défis liés à la voiture électrique en Belgique.

Défi 1 : la transition vers un parc automobile belge entièrement électrique

Les véhicules électriques sont généralement divisés en véhicules entièrement électriques et en véhicules hybrides rechargeables. Selon les chiffres de Statbel, l'office statistique belge, sur un peu plus de 6 millions de voitures particulières en Belgique en août 2023, il y avait environ 680.000 véhicules électriques, dont près de 140.000 véhicules entièrement électriques et environ 540.000 véhicules hybrides rechargeables. Cela représente 11 % du nombre total de voitures particulières.

En 2023, 230.710 nouvelles voitures électriques ont été immatriculées, selon la FEBIAC (la Fédération belge et luxembourgeoise de l'Automobile et du Cycle). dont :

  •  93 428 véhicules entièrement électriques (soit le double de 2022)
  • 137 282 voitures hybrides (soit une augmentation de près de 5% par rapport au nombre de nouvelles hybrides de l'année précédente).

Il est intéressant de noter que deux fois plus de voitures électriques que de voitures diesel ont été immatriculées en Belgique en 2023.

De plus, en 2023, 90 % des nouvelles voitures électriques sont des voitures de société. Après 2026, seules les voitures de société entièrement électriques seront déductibles à 100 % en Belgique. Les voitures de société qui émettent des gaz à effet de serre ne pourront plus bénéficier d'avantages fiscaux ou de déductions de frais de déplacement à partir de cette date.

Défi 2 : changer la législation pour les voitures électriques en Belgique

Au niveau de la prise de décision politique, on observe une tendance claire : les gouvernements belges et européens s'orientent vers la circulation de voitures entièrement électriques. Au niveau européen, il a été décidé qu'aucune nouvelle voiture diesel ou essence ne devrait être vendue à partir de 2035. Il s'agit donc d'une interdiction totale des nouveaux moteurs à combustibles fossiles.

La Wallonie a introduit une réforme de la fiscalité des véhicules. Celle-ci devrait avant tout favoriser les petites voitures et les voitures électriques. Les voitures plus grandes et plus lourdes sont fiscalement désavantagées par le biais de la TMC (taxe de mise en circulation). Cela décourage tout d'abord l'immatriculation de voitures polluantes. En outre, il est prévu que l'ensemble du territoire de la Région wallonne devienne une LEZ (« Low Emission Zone ») à partir du 1er janvier 2025 (date à confirmer). Cela voudrait dire que les véhicules sans norme Euro et avec norme euro 1, 2 et 3 seraient interdits de circuler en Région wallonne.

D'ailleurs, l'ensemble du territoire de la Région de Bruxelles-Capitale est également une LEZ. Si votre véhicule ne répond pas aux critères d’accès de la Zone de Basses Emissions (LEZ), vous pouvez toutefois acheter un pass d’une journée et avoir accès à la région. À partir de 2030, les voitures diesel à Bruxelles seront interdites et à partir de 2035, il en ira de même pour les voitures à essence. Seuls les véhicules électriques et à hydrogène (ou, a priori, ceux bénéficiant d’un pass d’une journée) pourront alors circuler à Bruxelles.

Pour le gouvernement flamand, toutes les nouvelles voitures ou camionnettes devraient être électriques à partir de 2029. Pour accélérer l'écologisation du parc automobile en Flandre, le gouvernement flamand versera une prime pour l'achat d'une voiture entièrement électrique (ou d’un véhicule zéro émission) en 2024. Le prix d'une voiture électrique étant encore assez élevé, son achat représente donc un défi pour de nombreux ménages. La prime ne s'applique qu'aux particuliers, aux associations sans but lucratif et aux sociétés de partage de voitures.

Voici, par exemple, le montant des primes versées à l’achat d’une voiture électrique neuve en Flandre par un particulier :

  • 5.000 euros pour une nouvelle voiture (prix d’achat maximum de 40 000 euros) 
  • 3.000 euros pour une voiture de seconde main (dont le prix catalogue originale ne dépasse pas les 60 000 euros) 

L’octroi de cette prime dépend, bien sûr, de plusieurs conditions que vous pouvez retrouver sur le site vlaanderen.be (uniquement en néerlandais). Bien entendu, la LEZ introduite dans les villes d'Anvers et de Gand contribue également à accélérer la transition vers l'utilisation des voitures électriques.

Défi 3 : Jusqu'où peut-on conduire une voiture électrique ?

La question clé qui se pose avec toutes ces mesures législatives est, bien sûr, de savoir si les batteries et l'infrastructure de recharge évoluent au même rythme. L'autonomie et la capacité à recharger la batterie restent donc une préoccupation majeure pour ceux qui envisagent d’investir dans une voiture électrique.

Quelle est l'autonomie de la batterie ?

L’autonomie de la batterie joue un rôle majeur dans la transition finale vers l'électrification complète du parc automobile belge. La plupart des voitures électriques actuelles ont une autonomie de 200 à 400 kilomètres avec une batterie complètement chargée et les modèles les plus récents dépassent facilement les 400 kilomètres. Lorsque l'on sait qu’en 2022, les Belges parcouraient en moyenne 32,5 km par jour, la crainte éventuelle d'une autonomie trop limitée n'est en fait pas fondée. En effet, avec une telle moyenne, la plupart des voitures électriques peuvent facilement se recharger à la maison ou au travail.

Le seul problème qui pourrait alors se poser est la possibilité de manquer d'énergie lors d'un trajet plus long, par exemple pour partir en vacances. La solution à ce problème dépend du nombre de stations de recharge disponibles (comme décrit ci-dessous) mais les longs trajets sont de moins en moins un problème. Au sein de l'Union européenne, un réseau de plus en plus étendu de stations de recharge est en cours de construction et de plus en plus de stations de recharge (ultra)rapide arrivent sur le marché, de sorte que vos pauses pendant la recharge seront plus courtes.

Stress lié à la recharge : « Au secours ! Y a-t-il une borne de recharge à proximité ? »

Avec son Green Deal, l'Union européenne vise la neutralité climatique d'ici 2050. L'une des mesures du Green Deal est l'obligation pour les États membres de fournir des stations de recharge pour voitures et camionnettes avec des bornes de recharge rapide tous les 60 kilomètres sur leurs routes principales d'ici 2026. Les bornes de recharge rapide doivent avoir une capacité de charge d'au moins 400 kW (kilowatts) et d'ici 2028, cette capacité devra même être portée à 6800 kW. L'obligation s'applique au RTE-T (réseau transeuropéen de transport), qui comprend les principaux axes de transport de l'Union européenne. Il s'agit notamment de l'E40 et de l'E19.

Les Pays-Bas comptent plus d'un demi-million de bornes de recharge et la France près de 1,5 million. En Belgique, il y a actuellement environ 150.000 bornes de recharge au total (bornes publiques et semi-publiques, et bornes privées). La majorité des points de recharge se trouvent actuellement en Flandre (près de 30.000 bornes de recharge publiques en août 2023). La Région wallonne souhaite porter le nombre de bornes de recharge publiques sur son territoire à 6.000 d'ici 2026.

Défi 4 : A quelle vitesse ma batterie est-elle chargée ?

La règle d'or avec les véhicules électriques reste la bonne préparation. La grande différence avec une voiture à essence ou diesel, c'est qu'il faut tenir compte des stations de recharge et des réseaux prévus lorsque l'on planifie son prochain voyage. Vive les applications et les sites web qui peuvent vous aider à cet égard. Parfois, ils indiquent même le prix de l'électricité et l'emplacement des stations de recharge rapide. Mais gardez à l'esprit que recharger une voiture électrique n'est pas aussi évident que de faire le plein rapidement.

Les temps indiqués ci-dessous sont des moyennes indicatives et sont calculés sur la base d'une charge complète d'une batterie complètement vide :

  • charge via la prise murale (230 V) : 8 à 10 heures
  • charge à une station de recharge à domicile : 4 à 6 heures
  • charge rapide via une station de charge rapide : 30 minutes

Défi 5 : moins de nuisances sonores (avantage ou inconvénient ?)

Les voitures électriques n'émettent pas seulement beaucoup moins de CO2, elles ont aussi la particularité d'être à peine audibles. C'est l'idéal pour les personnes vivant à proximité d'une autoroute. Mais lorsque vous êtes silencieux comme une souris dans une ville où le bruit ambiant constitue déjà une distraction suffisante, la sécurité des cyclistes, des piétons et des personnes malvoyantes peut être compromise.

Par conséquent, depuis 2019, un règlement concernant le niveau sonore des véhicules s'applique à tous les nouveaux véhicules électriques et hybrides. Ceux-ci doivent être équipés d'un « système d'avertissement acoustique du véhicule » (AVAS). La règle générale (car il y a des exceptions) : lorsque vous roulez à moins de 20 km/h ou que vous faites marche arrière, votre voiture doit émettre un bruit artificiel compris entre 56 et 75 décibels.

Vous voulez savoir si opter pour une voiture électrique en Belgique est vraiment bénéfique pour l'environnement ? Lisez notre article sur l’impact de la conduite électrique sur l’environnement, et calculez immédiatement dans quelle mesure votre voiture actuelle est respectueuse de l'environnement.

La conduite électrique (ou hybride) est également souvent présentée comme la solution pour rendre la conduite plus économique. Mais est-ce vraiment le cas ? Découvrez notre article Rouler en électrique, est-ce financièrement plus intéressant ?

Besoin d’une assurance auto ?

Roulez l’esprit serein avec une assurance AXA adaptée à vos besoins.

DÉCOUVREZ NOS FORMULES

Partagez cet article