Aller au contenu principal

Blog

Votre personnel roule à l’électrique ?

Monter

Votre personnel roule à l’électrique ?

Interdiction progressive des véhicules à combustion, instauration de zones urbaines de basse émission, développement de l’autonomie des véhicules électriques, foisonnement des bornes de recharge et des modèles électriques… Aujourd’hui, le terrain est propice à l’essor des véhicules ‘zéro émission’

Quels risques dans le sillage de la voiture électrique ?

Aujourd’hui, la voiture électrique convainc les conducteurs, les employeurs et les constructeurs. Les véhicules électriques de société lèvent beaucoup de freins sur l’offre, la recharge et l’autonomie de ce type de véhicule. La fin des véhicules à combustion serait donc programmée… Mais tout est-il aussi rose que cela ?

Les batteries de vos véhicules électriques, des risques augmentés

Hélas, il y a bien un revers à la médaille. Ces nouveaux véhicules présentent aussi de sérieux dangers. Aucune voiture (ou vélo ou trottinette) électrique n’est à l’abri d’une défaillance interne, électronique, du système de recharge, ou encore d’un choc.

Ne serait-ce qu’en passant sur une bordure, un usager a vite fait d’endommager la batterie de sa trottinette électrique. Un geste à priori banal qui peut aussi s’avérer dangereux pour toutes les personnes impliquées.
Si un incident se produit, les batteries en lithium risquent de prendre feu, dégageant, en plus d’une température extrême, des fumées toxiques tant pour les personnes que pour l’environnement.

Luc Mehaudens, Ingénieur Expert du bureau de contrôle et de normalisation des risques SECO : « Cet emballement thermique est une vraie crainte : la batterie étant logée dans le bas de caisse du véhicule, il est impossible d’arroser le cœur des cellules enflammées. Résultat, le véhicule et sa batterie risquent bien d’être entièrement détruits. »

Et laisser le feu s’étendre dans un sous-sol, fermé, c’est courir le risque qu’il se propage à l’immeuble et qu’il touche en cascade les autres voitures. Un béton et des armatures qui éclatent, un bâtiment qui s’embrase et s’effondre sont encore des risques connexes qui s’ajoutent à la difficulté de gérer ce nouveau type de danger.

Des sociétés se spécialisent dans un service d’extinction ad-hoc : elles sortent le véhicule du parking et l’immergent dans un grand container d’eau… Pour cela, il faut encore être en mesure de maîtriser le cœur de l’incendie afin de pouvoir évacuer la voiture de son parking souterrain.

Quelques mises en garde et conseils vous éviteront probablement d’en arriver là.

Checklist pour circonscrire les nouveaux risques liés à la mobilité verte

« Peut-être, en démarrant votre projet d’équipement, avez-vous déjà impliqué votre service incendie et les cellules d’intervention ? Si ce n’est pas le cas, concertez-vous », entame Luc
Mehaudens pour qui une série de précautions s’imposent :

  1. Veiller à placer ou déplacer ce type de véhicule le plus près possible de la sortie du parking, là où il sera plus aisé d’agir.
  2. Plus important encore pour la protection des personnes, bien ventiler vos parkings s’ils accueillent des modèles électriques.
  3. Compartimenter et réduire le nombre de véhicules par compartiment et les distancer les uns des autres pour limiter la propagation du feu.
  4. Aménager vos parkings de vélos et trottinettes électroniques, ainsi que de scooters avec leurs bornes de recharge dans un espace indépendant et bien compartimenté sur le plan de la sécurité incendie.
    Placer ou déplacer ces emplacements à l’extérieur (sous des carports éventuellement) réduirait considérablement le risque.
  5. Placer des systèmes de détection incendie, qui avertissent dans la seconde le personnel de sécurité et puissent stopper immédiatement la recharge. Prévoir un dispositif de coupure d’urgence des alimentations de l’ensemble des bornes de recharge, qui soit aisément accessible, notamment pour les services incendie.
  6. Si ce n’est pas encore fait, placer idéalement des sprinklers ; ils n’éteindront pas le feu des batteries enveloppées de métal mais ils en limiteront la propagation par refroidissement.
  7. Vous prévoyez d’agrandir votre flotte électrique ? Votre installation électrique devra absorber les besoins de charge des véhicules sur le temps d’une journée de travail. Vos chargeurs consomment beaucoup d’énergie et ont un impact important, tant sur le dimensionnement de l’installation électrique du bâtiment que sur le réseau local de distribution. Une alimentation photovoltaïque est-elle possible ?
  8. Les bornes de recharge sont susceptibles d’être endommagées au cours des manœuvres de véhicules, elles seront donc à protéger contre les chocs. 
  9. Placer des armoires de stockage (ou de recharge) « coupe-feu » pour les accus et les batteries mobiles lithium-ion, de telles armoires sont disponibles sur le marché.

AXA, partenaire de vos risques, a développé du matériel d’information et de sensibilisation aux risques Incendie aggravés que présentent les batteries des voitures électriques. Téléchargez-les !

PARTAGEZ CET ARTICLE