Aller au contenu principal

Blog

Acheter une maison en Belgique : que faut-il faire ?

Monter

Acheter une maison en Belgique : que faut-il faire ?

Vous avez trouvé la maison de vos rêves ? Félicitations ! Acheter une maison en Belgique n’est pas forcément une sinécure. Maintenant, quelles sont les différentes étapes à suivre ? Offre, compromis, assurance : que faire, quand et avec qui ? Nous vous expliquons tout cela en détails. Suivez le guide !

1. Remettre une offre

Après avoir suivi nos conseils, vous avez finalement eu le coup de cœur pour votre future maison ? Dans ce cas, la première chose à faire est de remettre une offre. Pour que votre offre soit valable, elle doit contenir plusieurs critères dont notamment :

  • Vos cordonnées
  • Le nom du/des propriétaire(s) actuel(s)
  • L'adresse du bien
  • La durée de validité de votre offre
  • Le prix que vous proposez
  • Votre signature
  • La date de l'offre

Si vous avez besoin d'un crédit hypothécaire, il est fortement recommandé d'ajouter des clauses suspensives relatives à l'octroi de votre crédit. Vous pouvez également ajouter des réserves telles que l’obtention d’un permis d’urbanisme ou d’environnement. La remise d'une offre vous engage personnellement : si le vendeur accepte votre offre (rédigée en bonne et due forme), la vente sera conclue.
Votre offre est acceptée ? Vous pouvez alors passer à l'étape suivante : l’emprunt hypothécaire.

2. Contracter un emprunt hypothécaire et une assurance solde restant dû

Dès acceptation de votre offre par le vendeur, contactez sans plus attendre différentes banques pour financer votre achat immobilier (si vous en avez besoin) en contractant un crédit hypothécaire. Sachez toutefois que le taux que vous proposera la banque sera plus avantageux si vous n’empruntez qu’une partie de la somme nécessaire pour acheter votre maison.

Pour bénéficier d'un tarif avantageux sur votre emprunt, votre banque peut vous proposer de souscrire une assurance solde restant dû. Sachez cependant que vous êtes libre de souscrire cette assurance auprès de la compagnie de votre choix. En cas de décès, vos proches recevront un capital de la compagnie d’assurance qui remboursera le solde de votre prêt. Cette protection financière leur évitera de devoir gérer des soucis financiers substantiels dans ces moments difficiles.

Bon à savoir : En prenant votre assurance solde restant dû chez AXA, vous pouvez, sous certaines conditions, bénéficier gratuitement de la garantie décès avant la signature de l'acte d'achat et ce, pendant une période de maximum 4 mois entre la date d’acceptation du risque par la compagnie et la date de prise d’effet du contrat.

3. Signer un compromis

On dit souvent que « compromis vaut vente ». Afin que le compromis soit le plus clair et le plus complet possible, iI est vivement recommandé de faire appel à un notaire. Le notaire peut alors procéder à différentes recherches (hypothécaires, urbanistiques, etc.). Le compromis lui servira de base pour la rédaction de l'acte authentique de vente.
Lors du compromis, vous devrez également verser une garantie qui équivaut généralement à 10% du prix de vente.

4. Souscrire une assurance habitation

A partir de quand devez-vous assurer votre futur bien ? Que se passe-t-il si un dégât des eaux s'y produit alors que vous n'êtes pas encore le propriétaire ? Pas de panique, le vendeur assure son bien jusqu'à la date de signature de l'acte authentique.

Mais qui vous dit qu'il a payé ses primes ou qu'il a assuré le bien pour les dommages adéquats ? Pour éviter tout problème éventuel, il est conseillé d'assurer votre maison dès la signature du compromis.

5. Signer l'acte de vente

Bonne nouvelle : le compromis est signé, votre emprunt hypothécaire est accepté, il ne reste plus qu'à signer l'acte authentique de vente !

Généralement, le délai entre le compromis et l'acte authentique est fixé à 4 mois car, fiscalement, les droits d'enregistrement doivent être payés dans ce délai. Le notaire profitera de ce temps pour effectuer un grand nombre de recherches administratives qui complèteront les recherches déjà entreprises lors de la rédaction du compromis de vente.

6. Entreprendre des travaux de rénovation

Des travaux sont à prévoir dans votre nouveau nid ? Rénovez en toute sérénité en souscrivant une assurance dite « Tous Risques Chantier ». Celle-ci vous protégera des conséquences des événements qui peuvent entraîner des retards dans l’exécution des travaux, voire l’arrêt du chantier.

Les travaux vous semblent hors de prix ? Peut-être êtes-vous éligible pour certaines primes rénovation ? Lisez nos articles sur ces primes pour en savoir plus :

Quelles primes rénovation existe-t-il à Bruxelles ? Quelles primes rénovation existe-t-il en Flandre ? Quelles primes rénovation existe-t-il en Wallonie ?

Vous voulez en savoir plus sur toutes les assurances à considérer lors d’un achat immobilier ? Lisez alors notre article : « Quelles assurances souscrire lors de l'achat de votre habitation ? »

Vous achetez un bien immobilier ?

Protégez financièrement vos proches en cas de décès avec une assurance solde restant dû.

Découvrez nos solutions

PARTAGEZ CET ARTICLE